Coupe de la Ligue: 7-0! L'équipe B du Stade Rennais éparpillée façon puzzle par Monaco

FOOTBALL Les Rouge et Noir n'avaient plus connu pareille humiliation depuis 1984...

Jeremy Goujon
— 
Le gardien rennais Paul Nardi a vécu l'une des pires soirées de sa jeune carrière à Monaco.
Le gardien rennais Paul Nardi a vécu l'une des pires soirées de sa jeune carrière à Monaco. — V. Hache / AFP

Pas de miracle pour le Stade Rennais à Monaco. Le club breton a même littéralement explosé ce mercredi (7-0), en 8es de finale de la Coupe de la Ligue.

Menée de trois buts au bout de 35 minutes de jeu, l’équipe expérimentale composée par Christian Gourcuff n’aura jamais existé. Le SRFC concède ainsi la plus lourde défaite de son histoire dans la compétition, lui qui n’avait plus été humilié de la sorte depuis un 16e de finale retour de Coupe de France à… Nantes (7-0), en 1983-1984.

  • Mbappé, digne successeur d’Henry

Son demi-frère est bien connu à Rennes, puisqu’il s’agit de l’ancien Rouge et Noir Jirès Kembo-Ekoko. On compare toutefois davantage l’attaquant Kylian Mbappé à Thierry Henry, ancienne idole du Stade Louis-II. Et on comprend mieux pourquoi à la vue du premier but monégasque face au SRFC. Lancé côté gauche par le Brésilien Gabriel Boschilia, le prodige de l’ASM ouvrait son pied droit façon « Titi », et lançait idéalement les siens (11e).

>> A lire aussi : VIDEO. Anthony Martial marque (encore) un but à la Thierry Henry

Déjà multi-décisif cette saison en Ligue 1 (trois buts, quatre assists), Mbappé s’offrait un doublé dix minutes plus tard, en étant à la réception d’un centre de Nabil Dirar (21e). Le (jeune) homme du match, qui fêtera ses 18 ans le 20 décembre, posait ensuite la cerise sur son futur gâteau d’anniversaire en se fendant d’un triplé (62e).

  • Nardi en plein cauchemar

Il disputait sa première rencontre sous le maillot rennais, et n’en gardera certainement pas un bon souvenir. Prêté sans option d’achat par… l’AS Monaco, le gardien Paul Nardi a vécu une soirée ô combien difficile en Principauté. Battu à trois reprises par Mbappé, l’international Espoir s’est aussi incliné deux fois devant Boschilia (3-0 à la 35e, puis 5-0 à la 78e), avant de boire le calice jusqu’à la lie sur la 6e réalisation, signée Corentin Jean (83e), et le csc de son partenaire Dimitri Cavaré (85e).

Au-delà des sept buts adverses, imputables à l’ensemble de la défense bretillienne, c’est surtout la fébrilité affichée par le portier dans ses sorties aériennes, notamment en première période, qui a inquiété. Dans un contexte certes particulier, Nardi n’aura donc pas marqué de points aux yeux de Christian Gourcuff, qui avait argué de « l’aspect moral » pour justifier sa titularisation. Ni à ceux des dirigeants monégasques, finalement…

  • Réaction attendue contre Bastia

Alors que certains supporters du Stade Rennais s’interrogent sur l’intérêt « d’envoyer les remplaçants au casse-pipe », la formation de Gourcuff se trouve dans l’obligation de réagir en championnat, et ce, dès le week-end à venir contre Bastia (samedi, 20 h).

Mais la méga-claque reçue sur le Rocher ne va-t-elle pas plomber le moral des troupes ? Un tel scénario est à craindre, même si le onze aligné au Roazhon Park n’aura rien à voir avec celui de ce soir. Heureusement, doivent se dire les fans…