Rennes: Nokia et l’institut B-Com amèneront bientôt le réseau 5G

NUMERIQUE Le groupe finlandais a signé un partenariat...

Camille Allain

— 

Le siège de Nokia à Espoo en Finlande,le 14 avril 2015
Le siège de Nokia à Espoo en Finlande,le 14 avril 2015 — Markku Ulander Lehtikuva

C’est un véritable mastodonte des télécommunications qui vient de s’allier à l’institut rennais B-Com. Lundi soir, le groupe finlandais Nokia a annoncé son investissement dans l’Institut de recherche technologique. Créé il y a trois ans et implanté dans la zone des Champs Blancs à Cesson-Sévigné, B-Com est spécialisé  dans le développement des technologies numériques.

>> A lire aussi : Comment B-Com planche sur le numérique de demain

Avec ce partenariat, les équipes de Nokia Bell Labs espèrent notamment mettre sur pied le futur réseau 5G, qui sera prochainement testé dans la capitale bretonne. Un réseau décrit comme « complexe » et qui offrira un débit 100 fois plus puissant à celui proposé par l’actuelle 4G. Nokia espère notamment travailler « sur la virtualisation des réseaux et la cybersécurité », thème largement évoqué par le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, lors de sa visite dans la région le même jour.

Lannion, terre d’expérimentation

Le groupe finlandais, qui a récemment fusionné avec Alcatel-Lucent, en proie à de grosses difficultés, a accueilli le ministre dans ses locaux à Lannion lundi. Nokia a notamment annoncé le recrutement de 500 ingénieurs, dont une bonne partie sera installée dans les Côtes d’Armor.

« Nous voulons confirmer Lannion comme le centre mondial pour Nokia concernant la recherche en cybersécurité », a fait savoir Marc Rouanne, cité par Le Trégor.