Portique écotaxe: Condamné à 1,3 million d'euros d'amende, l'agriculteur relaxé en appel

JUSTICE Cela fait trois ans qu'il clame son innocence...

C.A.
— 
L'agriculteur Jo Baron (à droite) a été relaxé le 30 novembre 2016 par la cour d'appel de Rennes. En première instance, le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc l'avait condamné à trois mois de prison avec sursis et 1,3 million d'euros d'amende pour la destruction d'un portique écotaxe en novembre 2013 à Lanrodec.
L'agriculteur Jo Baron (à droite) a été relaxé le 30 novembre 2016 par la cour d'appel de Rennes. En première instance, le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc l'avait condamné à trois mois de prison avec sursis et 1,3 million d'euros d'amende pour la destruction d'un portique écotaxe en novembre 2013 à Lanrodec. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Relaxé et enfin soulagé. Ce mercredi, l’agriculteur Jo Baron a été relaxé par la cour d’appel de Rennes. En première instance, le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc l’avait jugé coupable de la destruction d’un portique écotaxe à Lanrodec (Côtes d’Armor) en novembre 2013, en marge d’un rassemblement des Bonnets Rouges. Peine prononcée : trois mois de prison avec sursis. Mais surtout 1,3 million d’euros de dommages et intérêts à verser à l’Etat et à la société Ecomouv en charge des portiques.

Voilà trois ans que l’agriculteur se bat et clame son innocence. Alors quand la nouvelle est tombée, il y avait forcément de l’émotion. « Je me demande encore pourquoi on en est arrivé là. Je reprends confiance en la justice et en mon pays. Maintenant, il va falloir se reconstruire », a lâché Jo Baron à l’issue du délibéré.

« C’est trois ans de combat »

A ses côtés, sa fille est en larmes. « C’est trois ans de combat », poursuit l’agriculteur, avant de remercier sa famille, son avocat « et ami » Eric Dupont-Moretti.

La famille de l'agriculteur Jo Baron (à droite), relaxé le 30 novembre 2016 par la cour d'appel de Rennes. En première instance, le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc l'avait condamné à trois mois de prison avec sursis et 1,3 million d'euros d'amende pour la destruction d'un portique écotaxe en novembre 2013 à Lanrodec.
La famille de l'agriculteur Jo Baron (à droite), relaxé le 30 novembre 2016 par la cour d'appel de Rennes. En première instance, le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc l'avait condamné à trois mois de prison avec sursis et 1,3 million d'euros d'amende pour la destruction d'un portique écotaxe en novembre 2013 à Lanrodec. - C. Allain / APEI / 20 Minutes

Et comme si ces trois années n’avaient pas été assez dramatiques pour lui et son entourage, Jo Baron a dû se rendre dans la grande salle des assises pour attendre le délibéré, là où de nombreux criminels ont été jugés. « J’étais confiant, mais plus le jugement approchait, plus je doutais. La présidente a su m’écouter et elle m’a entendu. C’est un vrai bonheur », a conclu l’éleveur.