Rennes: 25 ans de prison pour avoir tué sa femme d'une balle en pleine tête

JUSTICE Le prévenu ne s'est jamais présenté à son procès...

Camille Allain

— 

L'entrée de la salle de la cour d'assises d'Ille-et-Vilaine à Rennes où se tient le procès en appel de Tony Meilhon.
L'entrée de la salle de la cour d'assises d'Ille-et-Vilaine à Rennes où se tient le procès en appel de Tony Meilhon. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Il n’aura donc pas quitté sa cellule. Vendredi, Sébastien Beaugendre a été condamné à 25 ans de prison pour avoir tué sa femme Aurélie d’une balle en pleine tête, le 20 décembre 2012 à Val d’Izé, près de Rennes.

Jugé aux assises, le prévenu a toujours refusé d’être extrait de sa cellule et n’a pas assisté à son procès. Les victimes n’auront pas eu d’explication à son geste.

Les enfants découvrent le corps

Très vite soupçonné, le mari a toujours nié avoir tué sa femme. Mais les indices prouvant sa culpabilité sont nombreux et le contexte l’accable. Le couple venait de se séparer et la garde des trois enfants avait été accordée à la maman, âgée de 29 ans. Ce sont d’ailleurs les enfants de 4, 8 et 10 ans qui ont découvert le corps sans vie de leur mère, ce matin d’hiver.

Sébastien Beaugendre ayant agi avec préméditation, la cour a retenu le motif d’assassinat et l’a condamné vendredi. On ignore encore si ce dernier compte faire appel.