Le Goncourt des lycéens attribué à Gaël Faye pour «Petit pays»

LITTERATURE Le prix a été décerné ce jeudi midi à l’Opéra de Rennes…

Jérôme Gicquel

— 

Gaël Faye, auteur de «Petit pays» récompensé du Goncourt des lycéen.
Gaël Faye, auteur de «Petit pays» récompensé du Goncourt des lycéen. — BALTEL/SIPA/SIPA

Le 29e prix Goncourt des Lycéens a été remis ce jeudi midi à l’Opéra de Rennes à Gaël Faye pour son premier roman Petit Pays publié chez Grasset, déjà récompensé du Prix du Roman Fnac. Le jeune auteur né au Burundi a été élu au premier tour avec 9 votes en sa faveur.

« Il y a une vraie fraîcheur dans son roman et c’est très poétique. Il arrive à aborder des sujets durs comme le divorce de ses parents ou le génocide au Rwanda mais ce n’est pas du tout déprimant », indique Margaux Comte, 15 ans, scolarisée au lycée français de Chicago, qui avait l’honneur d’annoncer le nom du lauréat.

>> A lire aussi : Avec son premier roman «Petit Pays», Gaël Faye décroche le prix du Roman Fnac

L’écrivain succède au palmarès à Delphine de Vigan qui avait remporté l’adhésion des lycéens l’an dernier pour son livre D’après une histoire vraie (Lattès). Six autres auteurs étaient en lice pour la 29e édition de ce prix littéraire, notamment Leïla Slimani, sacrée au Goncourt avec Chanson Douce publié chez Gallimard.

Le Goncourt des Lycéens fait plus vendre que le Goncourt

Nathacha Appanah (Tropique de la violence chez Gallimard), Magyd Cherfi (Ma part de Gaulois chez Actes Sud), Ivan Jablonka ( Laëtitia ou la fin des hommes publié au Seuil), Laurent Mauvignier (Continuer chez Minuit) et Karine Tuil (L’insouciance chez Gallimard) faisaient également partie des finalistes.

Ces cinq dernières années, le Goncourt des lycéens est le prix littéraire dont la moyenne des ventes est la plus élevée avec près de 395.000 exemplaires, avant le prix Goncourt qui lui atteint une moyenne de 345.000 exemplaires.