Rennes: Les remparts des Portes Mordelaises bientôt classés aux monuments historiques?

PATRIMOINE La commission régionale du patrimoine et des sites se réunit ce mardi pour étudier le dossier…

Jérôme Gicquel

— 

Vue actuelle des portes Mordelaises.
Vue actuelle des portes Mordelaises. — J. Gicquel / APEI / 20 Minutes

Impossible d’aborder l’histoire de Rennes sans évoquer les Portes Mordelaises. Entrée principale de la ville, le site, dont la construction fût achevée au XVe siècle, était le lieu de passage obligé des ducs de Bretagne.

Les portes Mordelaises rappellent le passé médiéval de Rennes.
Les portes Mordelaises rappellent le passé médiéval de Rennes. - C. Allain / APEI / 20 Minutes

C’est sous cette porte qu’ils devaient prêter serment avant leur intronisation. C’est aussi à cet endroit qu’Anne de Bretagne et Charles VIII entrèrent dans la ville pour leurs fiançailles, célébrées en novembre 1491 au Couvent des Jacobins. Depuis cette époque glorieuse, le site a un peu perdu de sa superbe, en raison notamment de sa position enclavée dans le centre historique de la ville.

« Elargir l’inscription à l’ensemble du site »

Les Portes Mordelaises avaient été inscrites au titre des monuments historiques en 1926. 18 ans plus tard, la tour Duchesne bénéficiait également de son inscription. Une protection dont aimeraient bien aussi profiter les remparts qui entourent les portes. La question sera à l’ordre du jour de la commission régionale du patrimoine et des sites qui se réunit ce mardi, comme l’évoquait Le Mensuel de Rennes.

« Des fouilles menées ces dernières années ont permis de mettre à jour des vestiges très intéressants. Le passage du dossier des remparts devant la commission vise donc à élargir l’inscription à l’ensemble du site », souligne Hervé Raulet, chargé de la conservation des monuments historiques à la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC) de Bretagne.

Une promenade urbaine le long des remparts

Si la commission rend un avis favorable, ce sera ensuite au préfet de Bretagne d’inscrire ou non les derniers vestiges des remparts de la ville au titre des monuments historiques. Si l’inscription ou le classement est validé, la ville pourra alors compter sur des subventions de l’Etat pour préserver le site et réaliser des travaux d’entretien. « Le secteur bénéficie déjà d’une protection mais son inscription au titre des Monuments Historiques permettra de mieux encadrer les travaux », précise Hervé Raulet.

>> A lire aussi : Rennes: La ville médiévale va refaire surface

Et des travaux, il risque d’y en avoir ces prochains mois sur le site des Portes Mordelaises. D’ici 2020, la ville envisage en effet d’aménager une promenade le long des remparts et des douves pour faire la jonction entre la place des Lices et la place de Bretagne.

Le nouvel accès à la rue des Portes Mordelaises, vu depuis la rue de Juillet.
Le nouvel accès à la rue des Portes Mordelaises, vu depuis la rue de Juillet. - Atelier Bruel-Delmar

« Ces remparts sont totalement inconnus des Rennais. Ils ont été cachés pendant des siècles par le front urbain, il faut désormais leur redonner vie », indiquait il y a un peu plus d’un an Sébastien Sémeril, premier adjoint en charge de l’urbanisme.