Bretagne: Un éleveur condamné pour maltraitance envers ses bêtes

JUSTICE Les animaux vivaient dans d'atroces conditions...

J.G.

— 

Illustration d'un troupeau de vaches.
Illustration d'un troupeau de vaches. — F. ELSNER / 20 MINUTES

Un agriculteur de Plaudren dans le Morbihan a été condamné pour maltraitance sur des animaux ce mercredi par le tribunal correctionnel de Vannes. Son exploitation, qualifiée lors de l’audience « d’élevage de l’horreur », avait été contrôlée à trois reprises par les services vétérinaires entre décembre 2015 et juin 2016.

Ces derniers avaient découvert sur place des vaches sous-alimentées, plusieurs d’entre elles souffrant d’un important retard de croissance, rapporte Ouest-France. Les 200 bêtes (vaches laitières, génisses, taurillons) composant le cheptel vivaient dans des conditions insalubres, au milieu de leurs excréments. La salle de traite et les bâtiments de la ferme étaient également dans un état catastrophique.

Un taux de mortalité de 25 % dans son exploitation

Pas étonnant donc que les services vétérinaires aient enregistré un taux de mortalité de 25 % en 2015 sur l’exploitation de l’agriculteur. A l’issue des contrôles, 48 bêtes avaient été placées. Dans son délibéré rendu ce mercredi, le tribunal de Vannes a condamné l’éleveur à verser 11.176 euros à l’association protectrice des animaux à qui ses bêtes avaient été confiées.

Il devra par ailleurs s’acquitter de plusieurs amendes pour un montant de 4.850 euros, précise le quotidien. L’agriculteur peut en revanche conserver le reste de son cheptel et continuer à exercer sa profession.