EN IMAGES. Une luxueuse villa romaine refait surface en Bretagne

PATRIMOINE Le chantier de fouilles se déroule à Langrolay-sur-Rance près de Dinard...

Jérôme Gicquel

— 

Vue d'ensemble des thermes de la villa. Au premier plan, les salles chauffées par le sol. Lancer le diaporama
Vue d'ensemble des thermes de la villa. Au premier plan, les salles chauffées par le sol. — E. Collado / Inrap

Les sous-sols recèlent parfois des trésors de l’Histoire. Exemple à Langrolay-sur-Rance (Côtes d’Armor), près de Dinard, où les archéologues de l’Inrap ont découvert une luxueuse villa gallo-romaine sur le chantier d’un futur lotissement.

Selon les chercheurs, cette villa, située le long de la Rance, servait probablement de résidence secondaire à une très riche famille de notables de la cité des Coriosolites, dont la commune de Corseul était la capitale. Les propriétaires vivaient sans nul doute dans l’opulence comme en attestent les luxueux thermes découverts « dans un état de conservation exceptionnel », selon l’Inrap.

Ambiance sauna et massage dans la villa

Sur une surface d’environ 400 m2, l’ensemble de bains privatifs comprenait deux piscines dont l’une chauffée. Plusieurs pièces bénéficient par ailleurs d’un système de chauffage par le sol, appelé hypocauste.

« Une fois dévêtus dans le vestiaire, les habitants empruntaient une galerie les conduisant à un pédiluve, avant d’accéder aux deux piscines froide et chaude. Une fois baignés, ils rejoignaient le caldarium, la salle la plus chaude équipée d’une baignoire d’eau chaude et d’un sauna. Ils se rendaient ensuite dans les salles tièdes pour se laver et être massés. Ils terminaient leur parcours par un bain froid », détaillent les archéologues.

Pour rajouter à la splendeur des lieux, les murs et les plafonds des thermes étaient ornés de peintures, notamment des enduits à incrustations de coquillages. Construite en U autour d’une cour centrale, la villa disposait d’une surface habitable de 1.500 m2 environ.

>> Cliquez ici pour voir le diaporama sur mobile