FC Nantes-Stade Rennais: «On a fait valoir en deuxième période notre supériorité technique», explique Gourcuff

FOOTBALL Menés 1-0 à la Beaujoire, les Rennais ont renversé la vapeur en deuxième période en inscrivant deux buts par Grosicki (1-2)...

David Phelippeau

— 

L'entraîneur rennais Christian Gourcuff.
L'entraîneur rennais Christian Gourcuff. — JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

À la Beaujoire, le Stade Rennais se sent comme chez lui. Les Bretons (6es de Ligue 1) n’ont plus perdu depuis dix ans maintenant : cinq victoires pour deux nuls. Samedi soir, ils se sont encore imposés (1-2) chez l'« ennemi » nantais. Pourtant menés 1-0, ils ont inversé la tendance en inscrivant deux buts par Kamil Grosicki, entré en jeu à la place de Gelson Fernandes, blessé. L’entraîneur rennais Christian Gourcuff affirme avoir trouvé la réponse tactique à opposer aux Canaris dans le second acte…

>> A lire aussi : FC Nantes-Stade Rennais: «Alors le traître?»... Quand un Nantais ou un Rennais passe chez l'«ennemi»

Pourquoi autant de différence entre votre première mi-temps et votre deuxième période ?

En première, les Nantais nous ont empêchés de jouer avec de longues balles, une pression sur les deuxièmes ballons. On avait du mal à ressortir de notre zone. En deuxième mi-temps, on a réussi à ressortir les ballons. On a joué plus haut et on a fait valoir une supériorité technique qui nous a permis de marquer les deux buts. On a terminé les dix dernières minutes difficilement avec beaucoup de fatigue. Les Nantais ont mis beaucoup d’engagement et d’agressivité sur la première période et ils ne pouvaient pas tenir 90 minutes sur ce tempo.

Votre discours à la pause ?

J’ai fait une analyse technique. Il fallait filtrer le départ des longs ballons des Nantais donc on est montés d’un cran dans le pressing… C’est notre capacité à ressortir le ballon vite qui était la clé du match, ce qu’on n’avait pas su faire suffisamment en première mi-temps.

On vous sent mitigé dans l’analyse de votre match ?

On avance. Le championnat ne s’arrête pas ce soir, même celui de Bretagne ne s’arrête pas non plus ce soir (sourire). On a des ambitions. Ce sont des matchs qu’on aimerait maîtriser de A à Z… On a eu des moments difficiles car les Nantais nous ont bousculés sur le plan physique. Il faut avoir une maîtrise technique supérieure dans la tenue du ballon pour résister à cette pression. Les choses avancent tranquillement avec un groupe au diapason.

Un petit mot sur Kamil Grosicki, double buteur ?

Je suis content pour lui. On ne peut discuter ses qualités individuelles. Après, il faut qu’il les intègre dans le collectif. Il n’a pas fait la préparation avec nous, il a été perturbé par son (non) transfert cet été [le Polonais a failli partir à Burnley]. Tactiquement, il a beaucoup de retard par rapport aux autres. Quand il aura intégré ses aspects tactiques, il sera un plus pour nous.

>> A lire aussi : Stade Rennais : Pour Christian Gourcuff, le mercato est « malsain »