140 agents ont été mobilisés ce mardi après-midi à Rennes pour contrôler les titres de transport.
140 agents ont été mobilisés ce mardi après-midi à Rennes pour contrôler les titres de transport. — J. Gicquel / APEI / 20 Minutes

TRANSPORTS

Rennes: Une vaste opération de contrôle dans le métro et les bus

L'opérateur Keolis veut ramener le taux de fraude à 7%, contre 10% actuellement…

« C’est abusé le nombre de contrôleurs qu’il y a ». Comme ce jeune homme, beaucoup de voyageurs ont un peu halluciné ce mardi après-midi devant le dispositif de contrôle mis en place dans les transports rennais. Pendant près de trois heures, environ 140 agents de Keolis ont été déployés dans l’ensemble des stations de métro ainsi que sur les lignes de bus du réseau Star pour procéder au contrôle des titres de transport.

« C’est la plus vaste opération de lutte anti-fraude jamais menée sur le réseau », souligne Jacques-Antoine Bothorel, responsable contrôle et sûreté de Keolis Rennes. « Nous voulons marquer les esprits. Nous verbalisons bien sûr les fraudeurs mais nous voulons aussi les inciter à acheter un titre de transport la prochaine fois », poursuit-il.

Un manque à gagner de plusieurs millions d’euros

Vrai fléau dans les transports en commun des grandes villes, la fraude concerne environ 10 % des voyageurs à Rennes. Soit un manque à gagner d’environ 3 millions d’euros par an pour la collectivité et l’opérateur. Pour inverser la tendance, la métropole a demandé à Keolis de ramener ce taux de fraude à 7 % d’ici 2017 sous peine de pénalités financières.

>> A lire aussi : Rennes : Le traditionnel ticket de métro va disparaître

« Nous mettons tout en œuvre pour faire baisser la fraude mais nous ne pourrons clairement pas atteindre ce taux », reconnaît Jacques-Antoine Bothorel. En attendant 2019 et la livraison de la seconde ligne de métro qui sera équipée, comme la première, de portillons, Keolis a renforcé ces derniers mois son arsenal contre la fraude.

Des contrôleurs opèrent en civil dans les bus

Depuis début 2015, des contrôleurs en civil opèrent ainsi à bord des bus du Star. « Le test s’est avéré concluant et nous avons désormais des contrôles de ce type toutes les semaines avec une douzaine d’agents formés », indique Jacques-Antoine Bothorel.

>> A lire aussi : Rennes: Bientôt des contrôleurs en civil sur le réseau Star

Un pupitre a également été installé sur chaque tableau de bord des bus, permettant aux conducteurs de signaler les infractions. « Cela nous permet de cibler les lignes ou les secteurs les plus sensibles », poursuit le responsable contrôle de Keolis Rennes, qui promet déjà d’autres mesures pour endiguer le phénomène de fraude.