Bretagne: Un millier de personnes défilent contre des projets miniers

MOBILISATION Les collectifs craignent des impacts sur l’environnement…

J.G. avec AFP

— 

Illustration d'une mine de talc à Luzenac, dans le sud de la France.
Illustration d'une mine de talc à Luzenac, dans le sud de la France. — ERIC CABANIS / AFP

Non aux projets miniers dans le sous-sol breton. C’est le message qu’ont voulu faire passer environ 1.000 manifestants rassemblés samedi à Uzel dans les Côtes d’Armor. « C’était un rassemblement de tous les intercollectifs bretons qui luttent contre l’ensemble des projets miniers sur la région Bretagne », a indiqué Soizic Cadoret, membre du collectif Vigil’Oust Merléac.

Dans le secteur de cette commune de Merléac, un permis d’exploration a été accordé à la socété Variscan Mines, dont le siège est à Orléans. Ce permis concerne au total 33 communes, soit une superficie de 411 km2. « Différents types de substances sont recherchés, le zinc, le plomb, l’or notamment », a-t-elle précisé.

>> A lire aussi : L’explosion chez Variscan Mines revendiquée par un groupuscule breton

Trois projets dans les Côtes d’Armor, un en Ille-et-Vilaine

« Il y a des rapports qui ont démontré que même au niveau des forages d’exploration, il pourrait y avoir des impacts sur l’environnement. Malgré cela, la Dreal (la direction régionale de l’environnement) a donné son accord pour le permis de Merléac », a déploré Soizic Cadoret. Selon elle, l’exploration, aérienne, a déjà commencé et « des techniciens sont venus sur le terrain. La prochaine phase, craint-elle, ce sont des forages ».

Trois permis miniers ont été accordés ou sont en cours d’instruction au profit de la société Variscan Mines sur le département des Côtes-d’Armor, concernant une soixantaine de communes, et un en Ille-et-Vilaine. Dans ce département, 17 communes sont concernées pour une superficie de plus de 160 km2.