Rennes: Les Champs Libres ne s’ennuient pas le dimanche

CULTURE La saison des Premiers Dimanches redémarre ce week-end…

Jérôme Gicquel
L'animation des Premiers dimanches est confiée aux structures culturelles. Ici le Jardin Moderne, en 2013.
L'animation des Premiers dimanches est confiée aux structures culturelles. Ici le Jardin Moderne, en 2013. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Les dimanches à Rennes ont pris une nouvelle dimension depuis plusieurs mois. Alors qu’on s’ennuyait ferme auparavant, la ville a pris les devants en confiant à l’équipe des Tombées de la Nuit . Un virage inspiré par le succès des Champs Libres qui proposent depuis 2012 à des collectifs d’animer le premier dimanche de chaque mois.

Fest-noz, rock indé et cour de récréation

Pour cette sixième saison, cinq nouvelles structures culturelles seront donc chargées d’animer l’équipement culturel. Cela débute dimanche avec l’association Skeudenn Bro Roazhon, , qui fera résonner la musique bretonne dans l’enceinte des Champs Libres. Le 4 décembre, ce sera au tour de   « d’éveiller artistiquement » les petits et les grands avec des spectacles musicaux, des jeux et des ateliers.


Plus habituée au Fort Saint-Père, l’équipe du festival  prendra quant à elle possession des Champs Libres le 5 février avec une journée qui sera branchée pop et rock indépendant. L’équipe   pendra la suite le dimanche 5 mars avant le final qui sera confié   le 2 avril.