Après le drame de Rouen, Rennes passe au crible la sécurité des bars et des restaurants

COMMERCE Des questionnaires ont été adressés à 600 établissements de la ville…

Jérôme Gicquel

— 

Illustration d'un bar, ici à Rennes.
Illustration d'un bar, ici à Rennes. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Deux mois après le terrible incendie qui avait ravagé le bar au Cuba Libre à Rouen et provoqué la mort de 14 personnes, la ville de Rennes a décidé de se pencher sur la sécurité des bars et des restaurants. Depuis quelques jours, des questionnaires ont été adressés aux gérants de 600 établissements recevant du public (jusqu’à 200 personnes accueillies).

>> A lire aussi : Incendie du Cuba Libre à Rouen: Un rapport d'expert accable l'établissement

Des visites inopinées pourront être réalisées

Cet état des lieux vise à compenser l’absence réglementaire de visite périodique de la commission de sécurité pour les établissements classés en 5e catégorie », précise la ville. Pour les établissements de 1ère à 4ème catégorie (plus de 200 personnes), ces visites de sécurité sont obligatoires.

A travers ce questionnaire qui devra être renvoyé sous 15 jours par les gérants, la ville va chercher à savoir si la réglementation sécurité incendie est bien appliquée dans les établissements, notamment concernant les accès de secours et les installations électriques. « Des visites de contrôle peuvent être effectuées de manière inopinée par la Commission sécurité ou par la police », précise la ville.