VIDEO. Ligue 2: Nouvel entraîneur du Havre AC, «Oswald Tanchot vit foot, pense foot et dort foot»

FOOTBALL Le technicien mayennais a été nommé entraîneur principal du Havre, poursuivant ainsi son irrésistible ascension...

Jeremy Goujon

— 

L'ancien entraîneur de La Vitréenne, Oswald Tanchot, va tenter de faire remonter Le Havre en Ligue 1.
L'ancien entraîneur de La Vitréenne, Oswald Tanchot, va tenter de faire remonter Le Havre en Ligue 1. — J.-F. Monier / AFP

L’ascension continue pour Oswald Tanchot. « Bien placé pour reprendre les rênes de l’équipe première à moyen ou à long terme », pour citer les propos du président du Havre AC, Vincent Volpe, l’entraîneur mayennais (43 ans) a été intronisé plus vite que prévu sur le banc de touche du club doyen du football français.

Objectif Ligue 1

« Je ne m’y attendais pas », affirmait l’intéressé après la victoire contre Sochaux (2-1), lundi, pour la der de son désormais ex-associé, l’Américain Bob Bradley, parti en cours de saison à Swansea (Premier League anglaise).

En onze ans, Tanchot sera donc passé de la Division d’Honneur à la Ligue 2, gravissant un par un tous les échelons intermédiaires (CFA 2, CFA, National). « Ce serait stupide de ma part de considérer ça comme un aboutissement », juge l’ambitieux technicien, dont l’objectif est de permettre au HAC de retrouver la L1.

Un monde amateur devenu trop petit

Que de chemin parcouru, en tout cas, depuis ses débuts comme coach à La Vitréenne, en 2005. D’abord adjoint de Loïc Lambert, il avait ensuite été promu n°1 par le président Pierric Bernard-Hervé. « Il a immédiatement fait remonter l’équipe en CFA 2 [2006], puis en CFA [2007] », se souvient le dirigeant, contacté par 20 Minutes.

Fier de la destinée de son ancien collaborateur, l’actuel président de l’association des clubs nationaux bretons n’en est, en revanche, pas du tout étonné. « Ses compétences étaient énormes, ça se sentait, déclare Bernard-Hervé. C’est quelqu’un qui vit foot, pense foot et dort foot ! Son investissement est très impressionnant. Quant à l’homme, il est franc, droit comme un i et doté d’un caractère très fort. Ce n’était pas facile tout le temps, car quand il veut quelque chose, il le veut vraiment. Il sait mettre la pression, ce qui pouvait paraître excessif chez les amateurs. Ce monde-là était devenu trop étroit pour lui. Il est tellement perfectionniste… »

Pas de temps à perdre

Joueur, déjà (il a notamment évolué en D2 avec le Stade Lavallois), Oswald Tanchot « respirait le football ». Après quatre ans au Poiré-sur-Vie (en National de 2011 à 2015), et une deuxième courte expérience dans la peau d'un n°2, le voilà prêt à enclencher la vitesse supérieure. « À moi de foncer et de ne pas réfléchir », résumait-il ainsi, lundi soir…