Bretagne: Le géant chinois Synutra inaugure son temple du lait en poudre

ECONOMIE Le numéro trois chinois du lait infantile promet 350 emplois...

C.A. avec AFP

— 

L'inauguration de l'usine de poudre de lait Synutra à Carhaix, ici le 28 septembre 2016.
L'inauguration de l'usine de poudre de lait Synutra à Carhaix, ici le 28 septembre 2016. — JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

C’est un géant qui a mis les pieds à Carhaix (Finistère). Le groupe Synutra, numéro trois de la nutrition infantile en Chine, a inauguré mercredi son impressionnante usine de poudre de lait. Collecté dans l’Ouest, l’or blanc sera transformé et conditionné en Bretagne, avant d’être exporté en Chine, où la demande en lait infantile est énorme. A terme, l’usine devrait faire travailler jusqu’à 350 personnes, selon le groupe.

800 producteurs de lait concernés

D’une superficie de 38.000 m2, l’usine a nécessité un investissement de 170 millions d’euros. Elle fait déjà travailler 200 personnes. Pour s’approvisionner, Synutra s’est allié à Sodiaal, première coopérative laitière en France, qui devra collecter chaque année 288 millions de litres de lait, auprès de 800 producteurs de la région. Le géant chinois espère ainsi produire 100.000 tonnes de poudre de lait par an.

>> A lire aussi: Si les Chinois viennent en Bretagne, c'est pour gagner de l'argent

Si l’implantation de l’usine est une bonne nouvelle pour l’emploi et pour la filière lait, particulièrement chahutée ces derniers mois, certains s’inquiètent du prix d’achat proposé aux éleveurs. Début septembre, de nombreuses actions ont été menées en ce sens contre Lactalis, autre géant du lait français.

Une deuxième usine à venir

Synutra compte poursuivre ses investissements en centre-Bretagne et notamment dans une autre usine dédiée cette fois au lait UHT, également à Carhaix, comme le groupe l’avait annoncé en avril.