Immobilier: Pourquoi c’est le bon moment pour investir à Rennes

IMMOBILIER La capitale bretonne va se métamorphoser dans les années à venir…

Camille Allain

— 

Illustration de constructions récentes à Rennes, ici dans le quartier Jacques-Cartier.
Illustration de constructions récentes à Rennes, ici dans le quartier Jacques-Cartier. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Atone depuis des années, le marché de l’immobilier reprend des couleurs. Dopée par des taux d’intérêt qui n’ont jamais été aussi bas, la construction repart de l’avant. La preuve en chiffres : En un an, le nombre de transactions dans le neuf a bondi de 43 % en Bretagne. En trustant 80 % de ce marché en plein boom, Rennes et sa métropole sont de loin celles qui en profitent le plus. Très attractive, la capitale bretonne apparaît même en troisième position du classement « des villes où il faut investir » édité par le site immobilier Meilleursagents.com. Seules Lyon et Nantes font mieux.

Qui deviendra le Bordeaux de demain ?

« Quand on dit que les prix ont arrêté de baisser et que les taux d’emprunt sont très bas, c’est une vision à court terme. Ce que nous avons voulu voir, ce sont quelles seraient les villes de demain », justifie Thomas Lefebvre, directeur du développement chez Meilleursagents.com. Pour mener son étude, le site s’est basé sur l’exemple de Bordeaux, qui s’est métamorphosé en quinze ans pour devenir la ville la plus attractive de France. « Le marché de l’emploi, l’essor démographique et les grands chantiers qui vont améliorer le cadre de vie. Voilà ce qui fera les villes de demain », promet Thomas Lefebvre.

>> A lire aussi: Le prix de l'immobilier à Rennes, quartier par quartier

A ce petit jeu-là, Rennes marque des points. Avec un taux de chômage plus faible que la moyenne française, de nouveaux habitants par centaines et surtout d’imposants chantiers, la capitale bretonne pourrait devenir « le Bordeaux de demain » selon le site immobilier. « La LGV qui reliera Paris en une heure et demie, la nouvelle gare et son quartier EuroRennes, la deuxième ligne de métro. Voilà qui va faire exploser le marché immobilier ». Si vous aviez à investir, il faudrait donc le faire maintenant, avant que les prix ne partent à la hausse.

Du côté des notaires rennais, le ton est également optimiste, mais plus prudent. « Les prix sont sages. Mais on a encore du mal à juger les effets de l’arrivée du métro ou de la LGV. Les prix ne bougent pas beaucoup depuis 10 ans. Une augmentation pourrait fragiliser le marché », assure Loïc Lécuyer, notaire à Rennes et président des notaires de l’Ouest. Toute la métropole devrait d’ailleurs en profiter.

Certains quartiers un peu délaissés comme le Blosne, Cleunay ou Beaulieu ont ainsi vu leur cote progresser ces dernières années.