Rennes: Le parking Vilaine ne sera pas supprimé

URBANISME La ville veut maintenir les places de stationnement...

Camille Allain

— 

Le parking Vilaine recouvre la rivière du même nom, à Rennes.
Le parking Vilaine recouvre la rivière du même nom, à Rennes. — J. Gicquel / APEI / 20 Minutes

Non, le parking Vilaine ne sera pas démoli. Souvent évoquée, notamment par les écologistes lors de la campagne des municipales en 2014, la suppression du parking central collé à la place de la République ne semble pas d’actualité. Construit dans les années 60 en plein boom automobile pour répondre à la demande croissante en stationnement, le parking est aujourd’hui contesté.

Dans le cadre de la rénovation de son plan local d’urbanisme (PLU), examiné ce lundi en conseil municipal, il a souvent été question de la place de l’eau en ville. « Le nouveau PLU permettra de renouer avec les espaces autour des berges. Aujourd’hui, il n’est pas possible de boire un verre sur les bords de Vilaine à Rennes », évoque Sébastien Sémeril, adjoint à l’urbanisme.

>> A lire aussi : >> A lire aussi: Tramway, plages et centre-ville new-look. Voilà le Rennes de 2030

Si la municipalité veut redonner de la place à la Vilaine, elle est catégorique : le parking de 252 places recouvrant la rivière sera maintenu. « Lors de la campagne des municipales, nous avions fait la promesse de ne pas supprimer de places de parking en centre-ville avant la mise en service de la seconde ligne de métro. Nous nous y tiendrons. Cette réflexion autour du parking, il faut la mener jusqu’en 2030 », poursuit le socialiste.

« No parking, no business »

Si les écologistes et les élus de droite s’étaient montrés favorables à la suppression du parking, les commerçants ne sont pas de cet avis. « No parking, no business », disent les responsables du commerce de centre-ville.

L’espace de stationnement est en effet l’un des rares en « plein air » dans le centre de Rennes. La question s’est également posée pour le parking des halles centrales. La réponse des commerçants fut la même.