Stade Rennais: «Paul-Georges Ntep et Christian Gourcuff doivent régler ça entre eux»

FOOTBALL L’habituel ailier s’est plaint d’avoir évolué dans l’axe de l’attaque rouge et noire à Monaco…

Jeremy Goujon

— 

Paul-Georges Ntep, ici au duel avec le Monégasque Fabinho.
Paul-Georges Ntep, ici au duel avec le Monégasque Fabinho. — J. Spencer / Sipa

Quand Paul-Georges Ntep n’est pas content, il le fait savoir. Après la lourde défaite du Stade Rennais à Monaco (3-0), samedi, l’international français a ainsi révélé son mal-être dans l’axe de l’attaque rouge et noire.

Perdu sur le front offensif

« J’étais en manque de repères car ce n’est pas mon poste, expliquait l’habituel ailier dans L’Équipe. Je trouve que ce poste [d’attaquant axial] est un peu réducteur : on me demande de faire des appels en profondeur, de jouer sur ma vitesse, mais je ne suis pas un joueur qui se réduit à ça. » Et Ntep d’enfoncer le clou, quelques lignes plus loin : « Je ne pense pas que ce soit un poste où je peux m’épanouir ».

Un pavé dans la mare tactique de Christian Gourcuff, coach désireux d’installer l’ancien Auxerrois en pointe, alors que celui-ci aurait préféré « reprendre sur des bases qu’[il connaît] », pour son premier match en tant que titulaire depuis le 21 février.

Le schéma de jeu peut pourtant lui convenir

Pas surpris par les déclarations de son ancien protégé en équipe de France Espoirs (« Paul-Georges est quelqu’un qui s’exprime très facilement, il ne garde pas les choses pour lui »), Pierre Mankowski estime cependant qu’il aurait été « plus simple d’aller voir l’entraîneur et de discuter avec ».

Le technicien amiénois juge également que Ntep, qu’il a « toujours utilisé sur un côté » chez les Bleuets, a les qualités pour s’adapter à son nouveau rôle. « Seul dans l’axe dans un 4-3-3, ça aurait été difficile. Dans un 4-4-2, pourquoi pas. Si Gourcuff pense qu’il apporte plus à ce poste-là, et que c’est mieux pour l’équilibre et le rendement de son équipe, alors… Mais je ne suis pas inquiet pour Paul-Georges. »

>> A lire aussi : Ligue 1: Pourquoi le Stade Rennais n'a-t-il jamais réussi à former un véritable n°9?

Sa complainte dans la presse ne ferait donc pas fléchir Christian Gourcuff, à écouter Mankowski. « L’entraîneur n’est pas mis sous pression. Les médias s’emparent du sujet - la preuve, vous m’appelez - c’est le jeu. Ils doivent régler ça entre eux, si tant est qu’il y ait quelque chose à régler. » Visiblement un peu, quand même…