Stade Rennais: «La montée en CFA représente autant que les deux titres remportés avec Nancy», compare Olivier Sorin

INTERVIEW Le néo-retraité continue l'aventure avec le club rouge et noir, cette fois en tant qu'éducateur...

Propos recueillis par Jeremy Goujon

— 

Le désormais ex-gardien Olivier Sorin, ici en 2013 sous le maillot de l'AJ Auxerre.
Le désormais ex-gardien Olivier Sorin, ici en 2013 sous le maillot de l'AJ Auxerre. — É. Pol / Sipa

Laissé libre en fin de saison dernière par le Stade Rennais, le gardien Olivier Sorin (35 ans) a officialisé sa retraite, ce mercredi, sur son compte Facebook. Cependant, l’avenir du désormais ex-joueur s’inscrit toujours en rouge et noir…

Pourquoi avoir fait cette annonce sur un réseau social ?

Je ne suis pas du genre à crier quelque chose sur les toits. Les réseaux sociaux, moi, je n’en ai qu’un, et je me suis dit que c’était le meilleur moyen. Je voulais un truc qui me ressemble, autrement dit un truc sobre et simple.

N’êtes-vous pas frustré de ne pas avoir disputé le moindre match avec l’équipe première du Stade Rennais, durant ces deux dernières saisons (75 apparitions sur le banc) ?

Si, c’est d’ailleurs ce que j’ai écrit [« Merci au Stade Rennais, avec qui j’ai vécu deux années frustrantes sportivement, mais riches humainement »]. Mais l’année dernière notamment, je me suis éclaté avec le groupe CFA 2 de Julien Stéphan. La montée en CFA représente autant que les deux titres remportés avec Nancy [champion de France de Ligue 2 en 2005, vainqueur de la Coupe de la Ligue en 2006], ou mon épopée européenne avec Auxerre [huit matchs de C1 en 2010-2011]. Je mets ça au même niveau en termes d’émotion.

>> A lire aussi : VIDEO. Quand les gardiens du Stade Rennais se prennent pour Jean-Claude Van Damme

L’aventure n’est toutefois pas terminée avec le SRFC…

Je vais y être apprenti formateur pendant deux ans, forcément en spécifique gardiens car je ne sais faire que ça. La proposition m’avait été faite début juillet par le président Ruello.

Qui sera votre tuteur ?

Jérôme Hiaumet [en charge des gardiens de l’Académie Rouge et Noir], mais j’aurai d’autres supérieurs, comme par exemple Landry Chauvin [directeur du centre de formation].

>> A lire aussi : Le gardien des U19 du Stade Rennais buteur ce week-end

D’autres clubs vous ont approché cet été, afin de poursuivre votre carrière de joueur ?

Oui, j’ai eu des propositions de Ligue 1 et Ligue 2, et même à l’étranger. Mais je me suis demandé si ça valait le coup de partir pour un autre club et jouer encore pendant un ou deux ans, et ne pas avoir de projet derrière. Là, j’en avais un, et dès que le président m’a proposé cette reconversion, je l’ai acceptée.