Bretagne: L’extraction de sable suspendue en baie de Lannion

ENVIRONNEMENT Le groupe Roullier avait démarré ses opérations la semaine dernière…

J.G. avec AFP

— 

Manifestation à Lannion le 24 janvier 2015 pour pour protester contre un projet d'extraction de sable coquillier dans la baie
Manifestation à Lannion le 24 janvier 2015 pour pour protester contre un projet d'extraction de sable coquillier dans la baie — Damien Meyer AFP

Nouveau rebondissement dans le dossier de l’extraction de sable coquillier en baie de Lannion (Côtes d’Armor). Alors que les opérations avaient démarré la semaine dernière, au lendemain d’une décision de justice rejetant un recours engagé par des opposants au projet, la Compagnie armoricaine de navigation (CAN) a annoncé ce mardi qu’elle suspendait l’extraction.

« La CAN, dans un souci d’apaisement, décide de suspendre ses prélèvements jusqu’au prochain comité de suivi début novembre », indique dans un communiqué la compagnie, propriété du groupe Roullier.

Ségolène Royal prend le dossier en main

Cette décision survient au lendemain de l’annonce par la ministre de l’Environnement Ségolène Royal du lancement d’une inspection sur les conditions de réalisation de ce chantier. Dans les prochains jours, le Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD) doit ainsi examiner les conditions de réalisation des deux premières campagnes d’extraction réalisées par l’entreprise.

« Le navire Côtes de Bretagne est intervenu sur le site conformément aux autorisations qui lui ont été délivrées en 2015 », assure la CAN, ajoutant que « l’extraction s’est faite au petit matin pour des raisons industrielles, sécuritaires et opérationnelles ». Dimanche, entre 3.800 et 5.000 opposants au projet s’étaient rassemblés à Lannion pour dénoncer les conséquences environnementales d’un tel projet.