Rennes: Que deviennent les projets retenus dans le budget participatif ?

FINANCES Un nouvel appel à projets va démarrer à partir du 1er octobre…

Jérôme Gicquel

— 

Des transats ont été installés quai Saint-Cyr sur les bords de la Vilaine.
Des transats ont été installés quai Saint-Cyr sur les bords de la Vilaine. — J. Gicquel / APEI / 20 Minutes

La saison 1 vous a tenu en haleine ? Encore un peu de patience car la saison 2, c’est pour bientôt. A partir du 1er octobre, la ville de Rennes va relancer sa démarche de budget participatif qui permet aux habitants de proposer des projets. Après le vote des Rennais, qui aura lieu du 28 janvier au 12 février, charge ensuite à la mairie de les financer avec une enveloppe allouée de 3,5 millions d’euros chaque année. « Nous investirons au total 18 millions d’euros sur le mandat pour financer des projets portés par des habitants », souligne la maire Nathalie Appéré.

>> A lire aussi : Quels sont les projets retenus dans le budget participatif ?

Si certains projets retenus lors de la saison 1 ont déjà été livrés comme l’installation de transats et de toilettes publiques ou la création d’une piste cyclable devant le collège Echange, d’autres sont actuellement en cours de réalisation ou encore à l’étude. 20 Minutes fait le point sur l’avancée de certains projets qui avaient retenu son attention lors de la première saison.

Des frigos pour partager sa nourriture.

Porté par l’association Bug, le projet Frigo Mix consiste à installer des frigos dans la ville avec la possibilité pour les habitants de déposer des aliments ou de piocher dedans gratuitement. Très en vogue à Berlin, ce concept doit permettre « de lutter contre le gaspillage alimentaire et de favoriser l’entraide », selon les porteurs du projet. Une fois les frigos installés, des bénévoles seront chargés de vérifier la qualité des produits déposés. Une expérimentation débutera à l’automne dans le quartier Saint-Hélier, avec l’objectif affiché d’installer douze frigos d’ici à deux ans partout dans la ville.

Les bibliothèques de rue vont fleurir.

Lors de la première saison, de nombreux habitants avaient déposé des projets pour développer des bibliothèques de rue dans leurs quartiers respectifs. Les premières devraient ouvrir d’ici l’automne dans le quartier Villejean-Beauregard et au niveau du square de la Rance dans le centre-ville. Une vingtaine de boîtes à livres, dans lesquelles les habitants peuvent s’échanger des livres de manière libre et gratuite, devraient également sortir de terre ces prochaines semaines.

Le manoir de Chézy attend toujours sa rénovation.

Témoin du passé industriel de la ville, le manoir de Chézy avait été très plébiscité lors de la première saison avec pas moins de six projets pour sa rénovation. La ville de Rennes a depuis mis tous les porteurs de projet autour de la table pour dresser un état des lieux et présenter un projet d’aménagement.

Des études de diagnostic patrimonial et de maîtrise d’œuvre ont par ailleurs été lancées. La ville espère déposer le permis de construire avant la fin de l’année avec une enveloppe de 500.000 euros pour financer le projet de rénovation.

Ça coince pour le spectacle église Saint-Aubin.

C’était sûrement l’un des projets retenus les plus atypiques. Une habitante de la ville avait proposé d’installer un spectacle animé sur l’horloge de l’église Saint-Aubin de la place Sainte-Anne.

>> A lire aussi : Une partie de Sainte-Anne évacuée pour laisser passer le tunnelier

Compte tenu des contraintes patrimoniales entourant les lieux et des chantiers en cours sur la place (ligne B du métro, centre des congrès), il semble entendu que le projet ne se fera pas église Saint-Aubin. La ville réfléchit désormais à un autre endroit pour ce spectacle d’automates dont le coût a été estimé à 500.000 euros.