Bretagne: L'extraction de sable pourra bien se faire en baie de Lannion

JUSTICE Le projet était contesté par des communes riveraines et une association écologiste...

J.G. avec AFP

— 

Des manifestants opposés à un projet d'extraction de sable dans la baie de Lannion (Côtes d'Armor), le 8 juin 2015 lors de la visite du ministre de l'Economie, Emmanuel Macron
Des manifestants opposés à un projet d'extraction de sable dans la baie de Lannion (Côtes d'Armor), le 8 juin 2015 lors de la visite du ministre de l'Economie, Emmanuel Macron — FRED TANNEAU AFP

Les navires de la Compagnie armoricaine de navigation (CAN), filiale du groupe malouin Roullier, pourront bien extraire du sable en baie de Lannion (Côtes d’Armor). Ainsi en a décidé le tribunal administratif de Rennes qui a rejeté ce lundi un recours déposé par plusieurs communes environnantes ainsi qu’une association environnementale.

Craignant les conséquences écologiques d’un tel projet, les opposants avaient saisi un juge des référés pour demander la suspension d’arrêtés autorisant l’extraction. Ce dernier a finalement estimé qu’il n’y avait pas « de doute sérieux sur la légalité des décisions contestées » et a ainsi ordonné le rejet des requêtes déposées.

Une concession accordée pour 15 ans

C’est l’ancien ministre de l’Economie Emmanuel Macron qui avait donné son accord en avril 2015 à la Compagnie armoricaine de navigation (CAN) pour qu’elle puisse extraire du sable coquillier dans la baie de Lannion. Un décret paru en septembre 2015 au Journal officiel a ensuite autorisé l’entreprise à commencer à extraire ce sable, malgré une vive opposition locale.

La zone concernée représente une superficie de 4 km2 environ. La concession est accordée pour une durée de 15 ans et le volume d’extraction ne pourra pas excéder 250.000 m3 par an.