Bretagne: Les écoles se vident sauf en Ille-et-Vilaine

RENTREE DES CLASSES Les trois autres départements perdent des effectifs dans le premier degré…

Jérôme Gicquel

— 

Illustration d'une école primaire, ici en Ille-et-Vilaine.
Illustration d'une école primaire, ici en Ille-et-Vilaine. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Au niveau démographique, le fossé se creuse entre l’Ille-et-Vilaine et le reste de la Bretagne. Si ce déséquilibre n’est pas un phénomène nouveau, il s’affichera encore de manière criante jeudi pour la rentrée des classes. Avec 202.794 écoliers accueillis jeudi, les écoles publiques bretonnes vont ainsi perdre 1.122 élèves par rapport à l’an dernier. « La baisse est importante avec toutefois de forts contrastes selon les départements », souligne Thierry Terret, recteur de l’académie de Rennes.

Seul le département d’Ille-et-Vilaine voit à nouveau ses effectifs augmenter dans le premier degré public avec une hausse attendue de 294 élèves. A l’inverse, les Côtes d’Armor perdraient 619 élèves, le Finistère 485 et le Morbihan 312 si les prévisions d’effectifs se confirment le jour de la rentrée.

Les lycées gagnent des élèves, les collèges en perdent

Le constat est le même dans l’enseignement privé avec une baisse de 623 élèves dans le premier degré sur un total de 125.576 élèves. Et là encore, seul le département de l’Ille-et-Vilaine tire son épingle du jeu avec une hausse minime de six écoliers tandis que les trois autres perdent des élèves (-226 dans le Finistère, -213 dans le Morbihan et -190 dans les Côtes d’Armor).

Contrairement au premier degré, le second degré (collèges et lycées) gagne des effectifs en cette rentrée avec 1.558 élèves en plus en cette rentrée. « L’académie de Rennes se situe cette année encore parmi les académies dont les effectifs progressent au plan national », indique le recteur d’académie.

>> A lire aussi : La rentrée dans les écoles en chiffres

Selon les niveaux, la situation est par contre très contrastée avec 1.162 élèves supplémentaires attendus dans les lycées bretons, dont 63 % rien qu’en Ille-et-Vilaine, tandis que les collèges vont perdre 114 élèves. Le second degré privé gagne également des élèves en Bretagne avec une augmentation de 907 élèves sur un total de 120.697 élèves.