Rennes: Les éleveurs bloquent le site Lactalis de Cesson

AGRICULTURE L'occupation des lieux a débuté dans l'après-midi...

C.A.

— 

Des producteurs de lait, ici le 29 août 2016 devant le site Lactalis de Cesson-Sévigné, près de Rennes.
Des producteurs de lait, ici le 29 août 2016 devant le site Lactalis de Cesson-Sévigné, près de Rennes. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Ils ne sont pour l’instant qu’une poignée d’éleveurs, réunis devant le site de Lactalis à Cesson-Sévigné, près de Rennes (Ille-et-Vilaine). A l’appel d’un mouvement national qui devrait toucher au moins quinze sites du leader mondial des produits laitiers, des agriculteurs bloquent depuis le début d'après-midi la plateforme logistique du géant laitier. « Les collègues des quatre départements bretons sont en chemin », expliquent les représentants de la FDSEA 35 à l’origine de l’action avec les Jeunes Agriculteurs.

Les producteurs de lait espèrent ainsi mettre la pression sur le groupe Lactalis « afin de les faire revenir à la table des négociations ». « Nous sommes prêts à tenir plusieurs jours », affirment-ils.

>> A lire aussi: Qui est le géant Lactalis et son patron milliardaire ?

Les agriculteurs estiment leur coût de production à environ 300 euros la tonne de lait (soit 1.000 litres). De son côté Lactalis a proposé la semaine dernière une hausse de 15 euros la tonne, portant le prix à 271 euros. Une proposition rejetée par les deux syndicats à l’origine de la mobilisation.

En France, un producteur sur cinq travaille pour Lactalis, dont une bonne partie en Ille-et-Vilaine, premier département laitier de France.