L’imam de Brest menacé de mort par Daesh

RELIGION Rachid Abou Houdeyfa est la cible du magazine de propagande de l’Etat islamique…

C.A.

— 

L'imam de la mosquée Sunna de Brest, Rachid Abou Houdeyfa.
L'imam de la mosquée Sunna de Brest, Rachid Abou Houdeyfa. — FRED TANNEAU / AFP

C’est un personnage controversé mais surtout très écouté auquel s’attaque Daesh. Rachid Abou Houdeyfa, l’imam de la mosquée de Brest (Finistère), est visé par des menaces de mort dans le magazine francophone de propagande de l’Etat islamique Dar Al-Islam, comme l’a repéré BFM TV.

Dans son « magazine » de 58 pages dont la une fait la gloire de l’attentat de Nice, le groupe terroriste appelle au meurtre de l’imam de Brest, après  la publication sur Facebook de son intervention visant à inviter les fidèles résidant en France à « aller voter ». Photo et adresse à l’appui, Daesh affirme « rechercher l’imam mort ».

Critiqué par François Hollande

Suivi par des dizaines de milliers de personnes sur les réseaux sociaux, Rachid Abou Houdeyfa a plusieurs fois été critiqué pour ses prêches, notamment sur la musique qu’il décrivait comme « la créature du diable ». Le président de la République François Hollande l’avait également égratigné lors d’une émission à la télévision.

A noter que l’imam de Bordeaux Tareq Oubrou avait également été la cible de menaces de mort dans la même publication islamiste il y a quelques mois. Dans une interview, il avait déclaré « ne pas avoir peur ».