Un sous-marin portugais se prend dans les filets d'un chalutier breton

INCIDENT Le « Tridente » participait à un entraînement avec la marine britannique lorsqu’il s’est pris dans les filets du « Daytona ». L’incident n’a pas fait de blessé…

C.A.

— 

Illustration de l'arrivée du SNA "'Saphir" à Toulon le mardi 2 octobre 2012.
Illustration de l'arrivée du SNA "'Saphir" à Toulon le mardi 2 octobre 2012. — B. Quémar / 20 Minutes

Un sous-marin portugais s’est pris dans les filets d’un chalutier breton tôt mardi matin entre la Bretagne et le Royaume-Uni. L’incident n’a fait ni blessé, ni dégât apparent, selon la préfecture maritime de Brest.

Il a immédiatement refait surface

Le chalutier Daytona, immatriculé à Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor), était en train de pêcher lorsque l’engin sous-marin Tridente, qui était en plongée, s’est pris dans ses filets. Le Tridente participait à un entraînement avec la marine britannique. Heureusement, le sous-marin a immédiatement fait surface et pris contact avec le chalutier. Deux heures plus tard, le chalutier était libéré et « pouvait faire route vers les côtes françaises », selon la préfecture maritime.

L’incident s’étant produit à 30 nautiques (environs 55 km) au sud, sud-est du Cap Lizard, dans la zone de responsabilité de sauvetage britannique du MRCC Falmouth, ce sont les Anglais qui se sont déplacés pour libérer le sous-marin du filet.

Le spectre du «Bugaled Breizh»

Cet incident rappelle surtout la thèse défendue par les proches des victimes du Bugaled Breizh. Ce chalutier breton a été coulé en 37 secondes en 2004 dans la même zone, pour une raison aujourd’hui indéterminée. Le dossier vient pourtant d’être classé par la justice française, après la confirmation du non-lieu par la cour de cassation.