Pourquoi la Bretagne craint-elle le soleil?

SANTE Des ateliers de prévention du cancer de la peau sont déployés ce jeudi…

C.A.

— 

Illustration d'une jeune femme allant se baigner sur une plage de Dinard.
Illustration d'une jeune femme allant se baigner sur une plage de Dinard. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

On vous annonçait mercredi l’arrivée de l’été en Bretagne. Avec le grand soleil qui devrait briller pendant au moins une semaine, l’information est confirmée. Le risque, c’est d’en profiter à se brûler la peau. Pour sensibiliser la population aux dangers du soleil, la Ligue contre le cancer organise ce jeudi plusieurs actions de prévention sur les plages bretonnes. Objectif : chasser les idées reçues et informer les vacanciers, et notamment les Bretons, particulièrement sensibles aux rayons du soleil. Chaque année en France, 80.000 nouveaux cas de cancer de la peau sont diagnostiqués.

La région la plus touchée par le mélanome

La Bretagne est en effet la région la plus touchée en France par les mélanomes (cancer de la peau). « En Bretagne, on s’expose parfois sans s’en rendre compte. Avec le vent ou les nuages, le ressenti est moins important », nous expliquait la Ligue contre le cancer. Les origines celtes, donnant une peau plus claire, sont également une explication à cette fragilité régionale.

Il faut donc penser à bien se protéger, et notamment les enfants, et éviter les trop longues expositions. Pour bien préparer votre peau, protégez-vous et exposez-vous le matin ou le soir. Et surtout, veillez à ce que les plus jeunes restent vêtus d’un t-shirt, protégeant des rayons UV.