Cachalot échoué: Le joli buzz d'un festival rennais

CULTURE Les Tombées de la nuit ont fait appel à une compagnie belge...

C.A.
— 
Le faux cachalot échoué à Rennes le 1er juillet 2016.
Le faux cachalot échoué à Rennes le 1er juillet 2016. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

La nouvelle a fait l’effet d’une bombe ce matin à Rennes. Un cachalot échoué sur les bords de Vilaine… Difficile à croire, et pourtant, l’animal était bien là, gisant sur le quai Saint-Cyr, entouré de quelques scientifiques présumés et de nombreux curieux. Vous l’aurez compris, il s’agissait bien d’un coup monté.

L’imposant animal de quinze mètres de long fait de plastique était l’œuvre du collectif belge Captain Boomer, invité par le festival des Tombées de la Nuit. Le joli coup de com' avait été orchestré à l’avance, avec la complicité des médias locaux, dont 20 Minutes. « Les gens s’approchent, discutent, échangent, réfléchissent, se posent des questions. C’est ça que nous recherchons », explique Bart, membre du collectif.

« Certains sont fâchés »

Captain Boomer a déjà sévi dans d’autres villes avec ce happening, notamment à Londres. « C’est un jeu entre la fiction et la réalité. On voit les émotions qui changent. Certains sont fâchés, d’autres amusés », poursuit l’artiste. Le collectif a fait appel à Zephyr Wildlife pour réaliser cette brillante sculpture de polyester plus vraie que nature. La société travaille d’ordinaire pour des musées.



Certains internautes semblaient agacés que les médias, d’ordinaire si sérieux, aient joué le jeu. L’information aura eu le mérite d’interroger les lecteurs, comme les témoins sur place. « En eau douce, c’est possible ? ». « Comment il a fait pour passer les écluses ? ». Voici le genre de questions entendues ce matin, qui nous font dire que le buzz est réussi.