20 Minutes : Actualités et infos en direct
BANDE DESSINEEUn super-héros breton rejoint l’aventure Pif Gadget

Un super-héros breton rejoint l’aventure Pif Gadget

BANDE DESSINEELe renard-garou Fox-Boy intègre les pages du célèbre magazine…
Le personnage de Fox-Boy a été imaginé par Laurent Lefeuvre.
Le personnage de Fox-Boy a été imaginé par Laurent Lefeuvre. - J. Gicquel / APEI / 20 Minutes
Jérôme Gicquel

Jérôme Gicquel

Les lecteurs de Super Pif Gadget découvriront avec plaisir ces prochains jours un petit nouveau dans leur magazine préféré. Pour fêter le premier anniversaire de son retour dans les kiosques, le célèbre magazine de bande dessinée accueille dans ses pages Fox-Boy, un super-héros 100 % breton imaginé par le dessinateur rennais Laurent Lefeuvre.

Un nouveau chapitre pour cet adolescent, scolarisé au lycée Zola, qui se transforme la nuit tombée en renard-garou justicier dans les rues de Rennes. D’abord publiées à partir de 2011 dans la revue bretonne pour enfants Louarnig, les aventures de Fox-Boy sortent ensuite en bande-dessinée avec deux tomes publiés pour l’heure chez Delcourt.

Le décor planté dans la capitale bretonne

Le super-héros breton tape alors dans l’œil des équipes de Super Pif Gadget. « Je n’ai pas hésité une seule seconde à les rejoindre. C’est le journal que je lisais quand j’étais enfant avec des héros mythiques comme Rahan, Placid et Muzo ou Supermatou. J’ai ensuite découvert les comics américains mais c’est avec des revues vendues en kiosques comme Pif ou Picsou qu’est née ma passion pour la bande dessinée », indique Laurent Lefeuvre.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Pour le magazine, qui cible les 8-12 ans, le dessinateur a légèrement dû revoir sa copie. « Les aventures de Fox-Boy sont plus courtes et dans une version plus enfantine. Mais l’esprit de la bande dessinée est conservé », souligne le dessinateur. Pour ses premiers pas chez Pif, Fox-Boy part sur les traces de trafiquants de chiens et de chats opérant dans le quartier Saint-Hélier. « Je n’ai jamais mis les pieds à New York dans je ne vois pas l’intérêt de dessiner New York. Je suis Rennais pure souche, c’était donc naturel pour moi de planter le décor ici », souligne le dessinateur, qui fourmille déjà d’idées pour son justicier masqué.

Sujets liés