Rennes: Où sont les renforts policiers promis par Bernard Cazeneuve ?

SECURITE Le ministre de l’Intérieur avait annoncé l’arrivée de 66 policiers dans le département…

Jérôme Gicquel

— 

Bernard Cazeneuve, ici à Rennes le 15 mai 2016.
Bernard Cazeneuve, ici à Rennes le 15 mai 2016. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Si les forces de l’ordre étaient en nombre ce mardi pour encadrer la manifestation contre la Loi Travail avec près de 400 policiers mobilisés, les renforts promis par Bernard Cazeneuve se font quant à eux sérieusement attendre dans la capitale bretonne. Le 15 mai dernier, au surlendemain d’une manifestation sauvage émaillée de nombreuses dégradations, le ministre de l’Intérieur s’était rendu à Rennes pour dénoncer la présence de casseurs lors des manifestations.

« Ce qui s’est passé à Rennes n’est pas acceptable. Il n’est pas question qu’une poignée d’activistes fasse régner la loi de la violence », avait indiqué Bernard Cazeneuve. A cette occasion, le ministre de l’Intérieur avait également annoncé l’arrivée « d’ici le 1er septembre » de 66 policiers et de 22 gendarmes dans le département d’Ille-et-Vilaine.

« Un coup de com’» selon les syndicats policiers

Un mois et demi après cette annonce, le compte n’y est pas selon les syndicats de policiers. « Il n’y a pour l’instant que sept fonctionnaires qui seront affectés à la sécurité publique dans le département. Deux à Rennes, deux à Saint-Malo et trois à Fougères », indique Frédéric Gallet du syndicat Alliance, se basant sur les chiffres de la commission administrative paritaire nationale qui s’est tenue le 24 juin. « Nous avons vraiment besoin de ces renforts car les policiers sont exténués. On nous sollicite de tous les côtés avec les manifestations, le plan Vigipirate et l’Euro. Sans compter la rentrée qui s’annonce chaude avec Notre-Dame-des-Landes », assure le syndicaliste, dénonçant « un coup de com’» du ministre.

>> A lire aussi : Rennes: Les policiers en ont marre d’être montrés du doigt

Même son de cloche du côté du syndicat Unité SGP Police FO. « Les annonces du ministre ont donné un peu d’espoir aux collègues. Mais au final, on attend toujours les renforts », souligne David Leveau. « On se contentera même d’une vingtaine de policiers sur les 66 annoncés », précise le délégué syndical, qui compte interpeller le préfet pour l’alerter sur la situation.

Contacté, le cabinet du ministre de l’Intérieur indique que 30 fonctionnaires de police ont déjà été affectés en Ille-et-Vilaine depuis le 31 mars et que huit nouveaux postes seront pourvus au 1er septembre. Quatre postes de policiers seront également créés au titre du pacte de sécurité. Trente nouveaux adjoints de sécurité devraient par ailleurs rejoindre le département à la fin de l’été.