Bretagne: Le marché du porc retrouve un peu de couleur

AGRICULTURE Le prix du kilo remonte en raison notamment d’un boom des exportations à l’international…

J.G. avec AFP
Deux cochons de l'élevage de porc de Nicolas Leborgne de Pluduno, dans les Côtes-d'Armor, le 2 mars 2015
Deux cochons de l'élevage de porc de Nicolas Leborgne de Pluduno, dans les Côtes-d'Armor, le 2 mars 2015 — Damien Meyer AFP

Frappée de plein fouet par la crise en 2015, la filière porcine affiche désormais une bien meilleure santé. Jeudi, le kilo de viande était coté à 1,39 euro au Marché du porc breton (MPB) de Plérin dans les Côtes d’Armor qui sert de référence au plan national. On se rapproche ainsi du cap de 1,40 euro le kilo, un prix correspondant au coût de production moyen des éleveurs et que le gouvernement avait tenté d’imposer l’été dernier.

Les exportations en forte hausse vers la Chine

Cette hausse s’inscrit dans une remontée progressive des prix depuis la mi-avril. A cette date, le cours s’était établi à nouveau à 1,20 euro le kilo, un prix qu’il n’avait pas atteint depuis la réouverture du Marché du porc début décembre 2015, après une suspension des cours pendant sept semaines consécutive à la crise. Pour les responsables du MPB, « le marché de jeudi confirme les tendances haussières des marchés précédents » et s’inscrit dans une tendance similaire chez les autres grands producteurs européens, Allemagne et Espagne en tête.

Cette embellie est notamment portée par la demande sur le marché mondial, tout particulièrement en provenance de Chine et du Japon. « Les exportations des pays de l’Union européenne vers les pays hors UE ont progressé de 35 % sur les quatre premiers mois de 2016 avec, en tête de ces exportations, la Chine », pour près de 45 %, constate-t-on au MPB.