Rennes: Un sous-marin pour explorer le principal réservoir d’eau potable de la ville

EAU Le barrage de la Chèze à Saint-Thurial est actuellement inspecté…

Camille Allain

— 

Avec ses 14 millions de mètres cubes, la réserve de la Chèze est la principale réserve en eau potable de Rennes.
Avec ses 14 millions de mètres cubes, la réserve de la Chèze est la principale réserve en eau potable de Rennes. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

On pensait trouver le petit sous-marin en forme de requin de Tintin. Il n’en fut rien. Mis à l’eau mardi matin, le petit sous-marin jaune qui explore actuellement la réserve de la Chèze, à Saint-Thurial, n’embarque pas de passager.

Seules trois caméras, une sonde acoustique et un sonar sont intégrés au petit robot, dont la mission sera d’inspecter le barrage de la Chèze, principale source d’eau potable de la métropole rennaise. « C’est un contrôle que l’on doit effectuer tous les dix ans, pour voir si la structure ne s’est pas détériorée », précise Jean Ronsin, vice-président de la collectivité Eau du bassin rennais.

Le robot capte des images en temps réel du barrage de La Chèze, près de Rennes.
Le robot capte des images en temps réel du barrage de La Chèze, près de Rennes. - Eau du bassin rennais

Construit en 1975, le barrage a déjà été ausculté à deux reprises par un robot de ce type, ce qui évite une vidange complète de la réserve. « Nous l’avions fait en 1986 mais c’est complexe. C’est aussi pénalisant car la Chèze met au moins deux ans à se remplir et que ça augmente le risque de prolifération des algues bleues », poursuit Jean Ronsin.

« Pour nous, c’est un petit barrage »

Jusqu’à vendredi, le sous-marin naviguera le long du barrage, haut de 38 mètres, afin de vérifier que le béton ne soit pas fissuré. « C’est un appareil téléguidé qui fonctionne comme un drone, mais sous l’eau », explique Ouahib Oueslati, en dirigeant le petit sous-marin à l’aide d’une console.

Ce pilote de la société Sub C Marine, basée dans le Rhône, est spécialisé dans ce type de mission. « Pour nous, c’est un petit barrage », poursuit-il en scrutant les images envoyées en temps réel par le robot. « Pour l’instant, on voit un ouvrage en très bon état », constate son collègue Frédéric Guillot, qui ajoute que le robot a vu passer «beaucoup de poissons».

Les images sont transmises en temps réel sur des écrans.
Les images sont transmises en temps réel sur des écrans. - C. Allain / APEI / 20 Minutes

Situé à Saint-Thurial, à l’ouest de Rennes, le barrage de la Chèze est la principale ressource en eau potable de la métropole rennaise. D’une capacité de 14 millions de mètres cubes, elle fournit plus d’un tiers de l’eau distribuée dans les 56 communes de la collectivité Eau du bassin rennais.

La réserve est bien remplie avant le début de l’été, ce qui permettra de lutter contre une éventuelle sécheresse.