Rennes: L'étudiant qui a perdu son œil a bien été victime d'un tir de flash-ball

MANIFESTATION Le jeune homme avait été blessé le 28 avril lors d'une manifestation...

C.A.

— 

C'est sur ce pont qu'un étudiant avait été blessé par un tir de LBD lors d'une manifestation contre la loi Travail à Rennes le 28 avril 2016. Il a perdu son œil.
C'est sur ce pont qu'un étudiant avait été blessé par un tir de LBD lors d'une manifestation contre la loi Travail à Rennes le 28 avril 2016. Il a perdu son œil. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

L’étudiant qui a perdu un œil en marge d’une manifestation contre la loi Travail le 28 avril à Rennes a bien subi un tir de lanceur de balle de défense (LBD), petit frère du flash-ball. Le parquet de Rennes vient de confirmer cette information, déjà appuyée par les témoignages des proches de la victime.

Les experts sont formels

« L’hypothèse la plus probable est celle d’une lésion majeure de la région orbitale gauche provoquée par un impact de balle de lanceur de balles de défense 40x46 », expliquent les deux experts médecins légistes saisis dans le cadre de cette enquête. Les investigations prouvent également qu'au moins deux tirs de LBD ont été effectués par la police au moment des faits. 

Le procureur de la République Nicolas Jacquet a décidé d’ouvrir une information judiciaire « afin de permettre la poursuite des investigations qui doivent désormais s’attacher à déterminer si les conditions et circonstances du tir étaient conformes aux principes de nécessité et de proportionnalité ».

La victime, un étudiant rennais de 20 ans, avait porté plainte. « Qui est l’auteur de cette agression, qui est responsable de ce processus? Nous devons le savoir », avait témoigné Bruno Martin, le père de l’étudiant.