Bretagne: Le mouvement des Bonnets Rouges se met en sommeil

SOCIAL Le collectif avait vu le jour fin 2013 pour exiger la suppression de l’écotaxe…

Jérôme Gicquel

— 

Des Bonnets rouges se retrouvent à Morlaix le 8 mars 2014
Des Bonnets rouges se retrouvent à Morlaix le 8 mars 2014 — Fred Tanneau AFP

Apparu en octobre 2013 en réaction à l’écotaxe, le mouvement des Bonnets Rouges se met en veille. La décision a été prise samedi à l’occasion d’une réunion plénière qui a rassemblé une cinquantaine de militants à Huelgoat dans le Centre Bretagne, rapporte Le Télégramme.

>> A lire aussi : Le Bonnet Rouge Christian Troadec candidat à la présidentielle

« Nous avons décidé de nous mettre en veille tant que la Bretagne ne sera plus sous une menace directe de type écotaxe. Mais nous allons continuer à améliorer ce réseau en interne pour être en capacité de parer à toute menace », explique Jean-Pierre Le Mat, l’un des porte-paroles des Bonnets Rouges.

Onze revendications pour l’avenir de la région

Au plus fort de la crise sociale qui avait secoué la Bretagne fin 2013 et début 2014, le collectif avait rassemblé des dizaines de milliers de Bretons dans les rues. Plusieurs portiques écotaxe avaient été détruits et endommagés lors de ces rassemblements. Le Gouvernement avait finalement fait machine arrière en annonçant fin 2014 la suspension sien die du dispositif.

>> A lire aussi : Bretagne: Les Bonnets Rouges en quête d’un nouveau souffle

Depuis lors, le collectif, rebaptisé « Vivre, décider et travailler en Bretagne » s’était prolongé sous la forme de comités locaux. Ils avaient notamment organisé les Etats Généraux de la Bretagne en mars 2014 à Morlaix, listant onze revendications pour l’avenir de la région.