VIDEO. Rennes: L’humoriste Marine Baousson de retour à la maison

HUMOUR La jeune Bretonne joue son spectacle jusqu’en juillet au Bacchus…

Camille Allain

— 

L'humoriste Marine Baousson se produit au Bacchus à Rennes jusqu'au 2 juillet 2016.
L'humoriste Marine Baousson se produit au Bacchus à Rennes jusqu'au 2 juillet 2016. — Laura Gilli

Quand elle a quitté les Côtes d’Armor pour intégrer la promotion théâtre du conservatoire régional de Rennes, Marine Baousson avait à peine 20 ans. Alors quand elle y revient dix ans plus tard dans la peau d’une humoriste en devenir, la jeune femme esquisse un sourire. « Il y a de l’émotion car je vois que le temps passe et que j’avance. C’est devenu mon métier », glisse-t-elle, quelques heures avant son spectacle au Bacchus à Rennes, où elle se produit jusqu’au 2 juillet.

Aux côtés de Bérangère Krief

Son petit succès, Marine Baousson le doit à son humour. Mais aussi à Bérangère Krief, révélée il y a quelques années dans la série Bref, dont elle assure les premières parties depuis plus de trois ans. « C’est un vrai bonheur, une vraie chance car j’apprends beaucoup en la regardant. Aujourd’hui, je n’ai plus peur quand on me dit qu’il y aura 1.000 personnes dans la salle ». Devenues amies, les deux jeunes femmes ont même lancé un compte Instagram parodique intitulé Boobs and Zegang. « C’est une parodie des blogueuses de mode. C’est très tendre. On n’est pas là pour se moquer. »

Pour se moquer, la jeune femme préfère s’attaquer à sa propre famille, qu’elle égratigne gentiment dans son spectacle, et notamment à ses parents, toujours installés dans la région de Saint-Brieuc. Elle va même jusqu’à évoquer leur sexualité, dans ce qui est devenu l’un de ses sketchs phares. « Mes parents, ça fait trente ans qu’ils sont mariés, et ils sont toujours amoureux », glisse-t-elle. Et selon elle, le secret de ce bonheur se cacherait sous la couette. « J’ai joué à Tréguier devant ma famille, les amis et les patrons de mes parents. Depuis, ma mère est surnommée Chupa Chups. » Lui en veut-elle ? « Non, ma mère a beaucoup d’humour, comme toute ma famille d’ailleurs ».

Avec son frère et sa sœur, Marine a toujours aimé plaisanter, faire rire. Mais elle est la seule à en avoir fait son métier. « Je l’ai su très vite mais je ne savais pas trop comment y arriver car faire du one-man-show, ça ne s’apprend pas comme ça. »

« Des parents qui baisent, ça a déjà été fait »

Passée par les cafés-théâtres parisiens, la jeune femme commence à se distinguer dans la grande famille de l’humour. « Je sais qu’il faut que je trouve ma patte, que je passe à l’étape supérieure. Parler des parents qui baisent, c’est marrant, mais ça a déjà été fait », sourit-elle.

Pour affûter son spectacle, Marine Baousson compte « tester des choses » pendant ses trois semaines de résidence au Bacchus, en espérant ne pas trop souffrir de la concurrence de l’Euro de football. A chacun son sport.