Rennes: Pour ses bus électriques, la métropole a choisi Bolloré

TRANSPORTS La métropole veut proposer des bus articulés 100% électriques...

C.A.

— 

Vincent Bolloré inaugure un BlueBus, le 15 janvier 2016.
Vincent Bolloré inaugure un BlueBus, le 15 janvier 2016. — FRED TANNEAU / AFP

Mi-avril, le président de Rennes Métropole Emmanuel Couet annonçait la volonté de l’agglomération de convertir sa flotte de bus à l’électrique, par le biais d’un partenariat avec un industriel. Deux mois plus tard, la métropole a semble-t-il trouvé chaussure à son pied. L’institution a choisi de s’associer avec l’entreprise Bluebus, du groupe Bolloré, pour mener à bien son ambitieux projet.

>> A lire aussi: Rennes Métropole veut passer tous ses bus à l'électrique

La signature du marché devrait intervenir à l’automne afin de permettre à Bluebus de développer les bus entièrement électriques exigés par la métropole. La mise en service des premiers engins pourrait intervenir dès 2017. Le groupe a déjà inauguré des véhicules similaires à Paris, mais devra plancher sur les bus articulés de 18 mètres de long. « Aujourd’hui, ils représentent 64 % de nos bus. Nous ne pouvons pas faire sans », assurait récemment Jean-Jacques Bernard, vice-président en charge des transports.

La ligne 12, première équipée

La métropole a déjà fait savoir que la ligne 12 serait la première équipée en bus électriques, probablement à la rentrée 2017. La ligne 6 viendra après, quand les véhicules articulés auront été développés.

Le groupe Bolloré est déjà présent à Rennes, où il a construit sa voiture électrique, la Bluecar, dans les hangars de PSA à Chartres-de-Bretagne.