Rennes: Les Tombées de la Nuit continuent d’explorer la ville

CULTURE Le festival se tiendra du 2 au 17 juillet dans la capitale bretonne…

Jérôme Gicquel
Le projet « Dominoes » avait rassemblé plusieurs dizaines de milliers de  spectateurs pour les Tombées de la Nuit  en 2015
Le projet « Dominoes » avait rassemblé plusieurs dizaines de milliers de spectateurs pour les Tombées de la Nuit en 2015 — J. Gicquel / APEI / 20 Minutes

Désormais aux commandes des Dimanches à Rennes, les équipes des Tombées de la Nuit n’en oublient pas pour autant leur festival qui marque chaque année le début de l’été. Pour cette nouvelle édition qui se tiendra du 2 au 17 juillet, les Tombées sillonneront une nouvelle fois des lieux parfois méconnus ou inexplorés de la capitale bretonne. « Et nous sommes encore loin d’avoir exploré tous les endroits de la cité », assure le directeur Claude Guinard. Tour d’horizon des lieux d’étapes de cette cuvée 2016 des Tombées.

Des expériences médicales à L’Hôtel-Dieu.

Ancien hôpital de la ville, l’Hôtel-Dieu accueille toujours aujourd’hui un établissement pour les personnes âgées. Avant d’être transformé en programme immobilier, le site retrouvera son passé médical le temps des Tombées de la Nuit. Fidèles à l’esprit des lieux, les équipes y ont programmé le spectacle « Urgence » de la compagnie GK Collective. « C’est une proposition assez singulière pour un seul spectateur à qui l’on propose de faire une expérience médicale », détaille Claude Guinard.


Tels des chirurgiens maniant le bistouri, les artistes Mathieu Desailly, Vincent Gadras et David Chalmin investiront également les lieux avec leur création « Anima (ex) Musica, le bestiaire utopique », déjà présentée à l’Ecomusée. Après avoir récupéré des instruments de musique, ils les démonteront et les assembleront pour en faire d’étranges créatures animales.



Une promenade poétique le long du canal.

Alors que les travaux d’aménagement des prairies Saint-Martin ont débuté en fin d’année, les berges du canal Saint-Martin sont conviées à la fête des Tombées cette année. C’est là que sera amarré Le Radeau Utopique, création de l’Ecole Parallèle Imaginaire, qui s’élancera pour une longue odyssée le long du canal d’Ille-et-Rance.

L’artiste Franz Clochard y installera également ses sept imposantes sirènes qui résonneront pour un concert symphonique. Des concerts et des expositions sont également au programme dans la galerie Le Bon Accueil.

Un final déjanté aux étangs d’Apigné

Pour le dernier week-end, les Tombées de la Nuit s’installeront aux étangs d’Apigné, un endroit déjà bien connu des festivaliers. La musique sera au cœur de la programmation avec les concerts de l’artiste déjanté canadien Socalled, du blues-rock des Maliens de Bamba Wassoulou Groove ou de la formation Dancing Jazz Quartet.