Rennes: Le groupe Le Duff investit 400 millions d’euros pour ses usines Bridor

ECONOMIE Le géant breton de la restauration va créer 1.000 emplois d'ici cinq ans...

Jérôme Gicquel

— 

Louis Le Duff (à droite) lors de l'inauguration du café Bruegger's à Rennes fin 2013.
Louis Le Duff (à droite) lors de l'inauguration du café Bruegger's à Rennes fin 2013. — Camille Allain / APEI / 20 Minutes

Le Duff a de l’ambition pour sa filiale Bridor, spécialisée dans la fabrication des pains et des viennoiseries. Dans les cinq prochaines années, le groupe breton va investir 400 millions d’euros dans ses usines Bridor en France et à l’étranger. Les sites de Servon-sur-Vilaine en Ille-et-Vilaine et de Louverné en Mayenne doubleront ainsi de volume avec des travaux d’agrandissement qui seront menés pour un montant de 200 millions d’euros.

Vaisseau amiral de Bridor, l’usine bretonne sera également dotée d’un centre de recherche et développement et de formation ainsi que d’une immense plateforme logistique qui pourra accueillir plusieurs dizaines de milliers de palettes.

Un géant de la restauration présent dans le monde entier

Surfant sur son succès à l’international, le groupe dirigé par Louis Le Duff investira également 200 millions d’euros en développant ses usines Bridor à Montréal au Canada et à Philadelphie aux Etats-Unis. L’agrandissement des usines du groupe se traduira par la création de 1.000 emplois dans le monde, dont la moitié dans l’Hexagone.

>> A lire aussi : Rennes: Le Duff part à l’assaut du marché africain

Géant de la restauration, le groupe Le Duff possède notamment les enseignes Brioche Dorée, Del Arte, Bruegger’s ou le Fournil de Pierre. Employant près de 35.000 collaborateurs dans le monde entier, le groupe réalise plus de deux milliards d’euros de chiffre d’affaires chaque année.