VIDEO. Omnisports: Hand, basket, foot, volley... Quand les Bretons gagnent sur tous les terrains

RÉCOMPENSES Le week-end a été riche en consécrations pour les athlètes de la région...

Jeremy Goujon

— 

Le handballeur cessonnais Mathieu Lanfranchi, élu meilleur pivot de LNH pour la saison 2015-2016.
Le handballeur cessonnais Mathieu Lanfranchi, élu meilleur pivot de LNH pour la saison 2015-2016. — A. Gadoffre / Team Pics

Des handballeurs cessonnais aux joueuses de l’équipe de France militaire de football féminin, sacrée championne du monde ce dimanche à Vannes, les sportifs bretons ont été à la fête lors de ce premier week-end de juin.

  • Vendredi : Kévin Bonnefoi et Mathieu Lanfranchi ouvrent le bal

À l’issue d’une saison plutôt frustrante avec le Cesson-Rennes Métropole Handball (8e du championnat, demi-finaliste de la Coupe de France), le gardien Kévin Bonnefoi et le pivot Mathieu Lanfranchi raflent un prix chacun durant la cérémonie de remise des Trophées LNH.

Élu meilleur portier de la saison devant un certain Thierry Omeyer, Bonnefoi (24 ans) confirme tous les espoirs placés en lui, tandis que Lanfranchi (33 ans), déjà nommé à son poste en 2015, succède à Igor Anic, lauréat il y a deux ans sous les couleurs bretilliennes.

  • L’Union Rennes Basket retrouve la Nationale 1

Six jours après un succès arraché de haute lutte à Tours (97-98 au bout d’une double prolongation), en quart de finale aller des play-off de N2, l’URB remet ça à domicile (77-67) et valide son ticket pour l’échelon supérieur (déjà fréquenté en 2012-2013). Ayant terminé l’acte I à l’hôpital à la suite d’un coup de coude volontaire d’un adversaire, le shooteur serbe Vukan Zivkovic est le héros de la soirée en inscrivant la bagatelle de 28 points.

Finaliste du Trophée Coupe de France, Rennes a encore un titre de champion à aller décrocher (Final Four le week-end prochain). En attendant, il rejoint l’UJAP Quimper, l’Aurore Vitré et le CEP Lorient en N1, soit le troisième niveau national.

  • Camille Abily et Eugénie Le Sommer comme chez elles à Rennes

Pendant que les basketteurs locaux font le boulot à Colette-Besson, l’équipe de France féminine de football « écrase » la Grèce (1-0), en éliminatoires de l’Euro 2017, grâce à un but de la Morbihannaise Eugénie Le Sommer. Avec 24.835 spectateurs au Roazhon Park, les Bleues en profitent pour battre leur record d’affluence dans l’Hexagone.

« C’était fantastique, merci à tous les supporters présents, on a senti ce 12e homme… ou plutôt cette 12e femme, rigolait la Rennaise Camille Abily, titulaire pour sa 164e sélection. Ça montre que le public breton répond présent. Quand on est arrivées au stade, ils avaient installé un tapis rouge, on avait l’impression qu’on était les joueurs du PSG au Parc [des Princes]. »

  • Samedi : Jénia Grebennikov et Kévin Le Roux peuvent danser la samba

Victorieuse du Venezuela (3-2) lors du tournoi de qualification olympique au Japon, l’équipe de France de volley décroche (enfin) son billet pour les JO de Rio. « L’objectif, on l’affiche depuis quatre ans, c’est une médaille aux Jeux », répète le sélectionneur Laurent Tillie. Champions d’Europe en 2015, le libero rennais Jénia Grebennikov et le central malouin Kévin Le Roux savent donc ce qu’il leur reste à faire.

Avant l’échéance brésilienne, la « Team Yavbou » tentera de conserver la Ligue mondiale acquise l’an dernier. L’édition 2016 débutera le 17 juin avec un France-Italie programmé à Sydney (Australie).

  • L’US Concarneau qui rit, l’US Saint-Malo qui pleure

Leader de sa poule en CFA, Concarneau doit vaincre Trélissac afin d’accéder au National. À l’affût d’un éventuel faux pas finistérien, Saint-Malo (2e à un point) est soumis à même obligation contre le FC Lorient. À l’arrivée, les deux prétendants cartonnent (respectivement 5-1 et 5-3), mais seuls les hommes de Nicolas Cloarec obtiennent, par conséquent, le droit de monter.

« Cette petite déception ne doit pas nous faire oublier qu’on a fait une belle saison, avec en point d’orgue le beau parcours en Coupe de France [élimination en 8es de finale face à Ajaccio, club de Ligue 1] », déclare le coach malouin Pierre-Yves David dans les colonnes de Ouest-France.

  • Dimanche : Championnes du monde !

Devant 4.000 spectateurs au stade de la Rabine, à Vannes, la France remporte la première Coupe du monde militaire de football féminin en triomphant du Brésil (2-1), un an après avoir cédé en finale des Jeux Mondiaux face aux Auriverde (1-2 après prolongation).

La Morlaisienne Justine Gourvil, joueuse de l’US Saint-Malo (D2) et capitaine des Bleues, finit sa carrière en apothéose, elle qui disputait le dernier match de sa carrière. Léa Le Garrec (USSM), Caroline La Villa, Charlotte Lorgeré et Faustine Robert (En Avant de Guingamp) auront également contribué au sacre des Tricolores.