Yukio Ohyama a passé 40 ans à photographier le Mont Fuji

PHOTOGRAPHIE Le festival de la Gacilly met en avant la photo japonaise...

Camille Allain

— 

Le photographe japonais Yukio Ohyama a passé 40 ans de sa vie à photographie le mont Fuji.
Le photographe japonais Yukio Ohyama a passé 40 ans de sa vie à photographie le mont Fuji. — Yukio Ohyama

Cinq ans après la catastrophe de Fukushima, le festival de photographie de la Gacillya décidé de mettre à l’honneur le Japon. Parmi les nombreux artistes invités, les organisateurs ont laissé une grande place à Yukio Ohyama. Cet homme a passé 40 ans de sa vie à photographier le mont Fuji, emblème et point culminant du pays. Il a même décidé de construire sa maison au pied de la montagne, qui plafonne à 3.776 mètres.

« L’histoire de cet homme est hallucinante. C’est comme si quelqu’un passait sa vie à photographier le Mont-Blanc. Le mont Fuji, c’est un symbole au Japon », raconte Cyril Drouhet, commissaire de l’exposition, qui avoue avoir découvert le travail d’Ohyama « un peu par hasard ».

Depuis 40 ans, le photographe a compilé des dizaines de milliers d’images de sa montagne, dont une partie a été publiée dans des ouvrages sortis au Japon. « On pourrait penser voir un côté monomaniaque, quelque chose de rébarbatif, mais ce n’est pas le cas. Il a capté toutes les lumières, toutes les saisons », poursuit le commissaire du festival Peuples et nature.

Pour s’assurer les meilleurs clichés, Yukio Ohyama a parfois passé deux semaines au même endroit avant de capter une image. « Le mont Fuji est une montagne capricieuse qui ne montre pas facilement un joli visage. C’est pour cela qu’il faut savoir attendre avec patience. Comme si j’étais devenu son esclave. Qu’il pleuve, qu’il neige ou sous un soleil de plomb, il n’y a qu’à attendre. Mais il y a parfois, l’espace d’un instant, des rencontres avec des paysages incroyables de beauté. À ce moment-là, une émotion indicible traverse tout mon corps. C’est pourquoi je finis toujours par retourner vers la montagne », a déclaré l’artiste aux organisateurs.

La dixième édition du festival photo s'achève dimanche soir à la Gacilly.
La dixième édition du festival photo s'achève dimanche soir à la Gacilly.

Commencé vendredi, le festival photo Peuples et nature de la Gacilly se tient jusqu’en septembre. Entièrement gratuit, l’événement attire chaque année des centaines de milliers de visiteurs, qui viennent profiter des photographies affichées en grand format en extérieur.