VIDEO. Saint-Malo: Des enfants blessés lors de l'intervention de la police au collège

EDUCATION L'annonce de la fermeture de l'établissement était contestée par les parents...

C.A.

— 

Vue extérieure du collège Surcouf à Saint-Malo.
Vue extérieure du collège Surcouf à Saint-Malo. — Google Maps

La situation a quelque peu dégénéré jeudi matin devant le collège Surcouf à Saint-Malo. Des parents et des élèves, venus protester contre la fermeture de l’établissement, barraient l’accès au collège ce jeudi matin. La police est intervenue pour les déloger. La situation, assez confuse, aurait provoqué la blessure de onze enfants, dont trois sont hospitalisés, selon le syndicat d’enseignants SNES-FSU.

Les pompiers ont confirmé avoir compté onze blessés très légers dont trois ont été pris en charge au centre hospitalier de Saint-Malo pour des blessures superficielles.

Les manifestants empêchaient l’accès à l’établissement aux enseignants et élèves. Le portail avait été condamné à l’aide d’une chaîne. « Il n’y a pas eu de violences commises », a expliqué le commissaire Pascal Serrand au Pays Malouin.

Alerté, le maire de la commune Claude Renoult a assuré avoir « immédiatement contacté le Préfet afin de déplorer cet état de fait et demander des explications sur cette intervention sans concertation préalable avec le maire ». Selon lui, c’est l’Education nationale qui aurait demandé l’intervention des forces de l’ordre.

Des baisses d’effectifs

Les parents et enfants venaient protester contre la fermeture programmée de l’établissement à la rentrée 2017. L’annonce a été faite en début de semaine par le conseil départemental. Le collège Surcouf était en balance avec Chateaubriand, autre collège de la ville. Selon la majorité socialiste, la décision serait motivée par une baisse des effectifs dans la cité malouine ainsi que par des difficultés sociales et éducatives dans l’établissement.