L'ancien chef du restaurant étoilé Lecoq-Gadby Julien Lemarié va prendre les rênes de la cuisine du restaurant Le Mabilay.
L'ancien chef du restaurant étoilé Lecoq-Gadby Julien Lemarié va prendre les rênes de la cuisine du restaurant Le Mabilay. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

GASTRONOMIE

Rennes: Le Mabilay perd son chef mais en recrute quatre

Le restaurant a décidé d’ouvrir sa cuisine pendant deux mois...

C’est l’histoire d’un restaurant qui perd son chef. Parti pour de nouvelles aventures il y a un peu plus d’un mois, l’ancien patron de la cuisine du restaurant Le Mabilay n’a pas trouvé de digne successeur. « J’ai eu quelques remplaçants mais ça ne convenait pas », raconte Angela Martin, la propriétaire de l’établissement, installé depuis un an et demi au rez-de-chausséede l’ancien siège de France Télécom, entièrement rénové.

>> A lire aussi: Les dix plus belles terrasses de Rennes

Lassée de chercher, la patronne a finalement profité d’un coup de chance pour tenter un coup de poker. Pendant deux mois, quatre chefs se succéderont dans sa cuisine. Et le premier à s’y coller sera l’ancien chef étoilé du Coq-Gadby Julien Lemarié. « Il prenait un café. Je lui ai demandé s’il connaissait quelqu’un capable de prendre la cuisine. C’est là que nous est venue l’idée », poursuit Angela Martin. « C’est une chance pour nous car je ne peux pas me permettre d’embaucher un chef étoilé », sourit-elle.

Quatre chefs vont officier au restaurant Le Mabilay. De gauche à droite: Julien Lemarié, Cyril Jambu, Romain Joly, Angela Martin et Vincent Guillemot.
Quatre chefs vont officier au restaurant Le Mabilay. De gauche à droite: Julien Lemarié, Cyril Jambu, Romain Joly, Angela Martin et Vincent Guillemot. - Olivier Marie

Aidée par le critique gastronomique Olivier Marie et son imbattable carnet d’adresses, la responsable du Mabilay a convaincu trois autres chefs de se laisser tenter. « Ça permet de faire parler de nous, de notre cuisine. Et puis ça nous sort du train-train quotidien. Chacun vient avec sa patte, ses envies », témoigne Vincent Guillemot, l’ancien chef de l’Adresse. « On a en commun cette philosophie de travailler avec de bons produits, de ne proposer que du fait maison et des produits locaux », embraye Angela Martin.

« Les gens sont curieux »

Jusqu’au 30 juillet, Julien Lemarié, Vincent Guillemot, Cyril Jambu et le nouveau venu Romain Joly vont ainsi se succéder dans les cuisines du Mabilay. « Les gens sont curieux, ils veulent être surpris ». Déjà bien sollicité, le restaurant s’attend à des semaines agitées, tant dans la salle, qu’en cuisine. Avant un retour à la normale, prévu pour septembre.