Evacuation de la Cité à Rennes: Deux interpellations lors d'une manifestation tendue

MANIFESTATION Un rassemblement de soutien s'est déroulé dans le centre-ville...

C.A. avec AFP

— 

Illustration de CRS dans les rues de Rennes, ici le 13 avril 2016, en marge d'un rassemblement contre la loi Travail.
Illustration de CRS dans les rues de Rennes, ici le 13 avril 2016, en marge d'un rassemblement contre la loi Travail. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Ils l’avaient annoncé. Dèsl’évacuation de la salle de la Cité dimanche matin, les occupants avaient annoncé un rassemblement de soutien le soir même « pour répondre politiquement à l’expulsion de la Maison du Peuple ». Peu après 20h, 300 à 350 manifestants se sont regroupés place Sainte-Anne, selon la préfecture. Ils ont ensuite défilé dans le centre-ville de Rennes, faisant régulièrement face aux forces de l’ordre.

La situation a été tendue pendant plusieurs heures. Les manifestants ont allumé plusieurs feux de poubelles, maîtrisés par les pompiers, afin de ralentir l’intervention des policiers de la bac. Ces derniers ont dû faire usage de gaz lacrymogènes et de tirs de lanceurs de balles de défense (LBD) pour refouler les manifestants. Deux mineurs ont été interpellés en marge du rassemblement pour des jets de projectiles. Ils seront déférés mardi au parquet. Une troisième personne a été interpellée pour s'être exhibée devant les policiers.

Retour à la normale à 23h30

Les syndicats Force Ouvrière et Sud-Solidaires ont au départ accompagné le cortège, avant de le quitter. Plusieurs manifestants ont ensuite tenté de regagner la salle de la Cité, gardée par les forces de l’ordre. La situation est revenue à la normale vers 23h30.

La salle de la Cité a été évacuée dimanche matin dans le calme par les forces de l’ordre. La salle de concerts était occupée depuis vendredi soir par des opposants à la loi Travail. La municipalité a annoncé qu’elle allait porter plainte. Une première occupation de la salle du 1er au 13 mai avait déjà débouché sur l’évacuation.