Rennes: L’intersyndicale entend poursuivre les blocages

MANIFESTATION De nouvelles actions sont prévues la semaine prochaine, notamment dans la zone industrielle Sud Est…

Jérôme Gicquel
— 
Environ 3.000 personnes avaient défilé dans les rues de Rennes le 1er mai à l'appel des syndicats.
Environ 3.000 personnes avaient défilé dans les rues de Rennes le 1er mai à l'appel des syndicats. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Après une nouvelle semaine de mobilisation contre la loi Travail bien chargée à Rennes, l’intersyndicale n’entend pas baisser les bras. Délogés dans le calme du dépôt de carburant de Vern-sur-Seiche qu’ils bloquaient depuis mercredi, les syndicats prévoient de nouvelles actions mardi dans la zone industrielle Sud Est à Chantepie et à Cesson-Sévigné.

« C’est un moyen de pression pour exiger le retrait de cette loi. Nous allons viser quelques grosses entreprises afin de leur taper un peu dans la caisse », indique Fabrice Lerestif, délégué départemental FO. Mercredi, les syndicats avaient déjà mis en place des blocages et des barrages filtrants dans la zone industrielle de la route de Lorient, occasionnant une belle pagaille sur la rocade.

Une nouvelle manifestation prévue jeudi

Le même jour, c’est le dépôt de carburant de Vern-sur-Seiche qui avait été visé par les manifestants. « Ces actions de blocage vont aller crescendo et vont impacter l’ensemble du système économique », prévient le délégué syndical, qui appelle de ses vœux à une « grève générale ».

« Ce Gouvernement qui ne veut rien entendre ne nous fera pas reculer avec des gaz lacrymogènes. Car notre force, c’est la détermination et le nombre », souligne Fabrice Lerestif. Une nouvelle manifestation est également prévue jeudi à Rennes avec un départ prévu à 11h de l’esplanade de Gaulle.