Loi Travail: Cazeneuve confirme les renforts policiers à Rennes

MANIFESTATION Plusieurs manifestations ont dégénéré dans la capitale bretonne…

C.A.

— 

Bernard Cazeneuve s'est exprimé devant les gendarmes et policiers ici à Rennes le 15 mai 2016.
Bernard Cazeneuve s'est exprimé devant les gendarmes et policiers ici à Rennes le 15 mai 2016. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

« Ce qui s’est passé à Rennes n’est pas acceptable. Il n’est pas question qu’une poignée d’activistes fasse régner la loi de la violence ». En déplacement à Rennes ce dimanche, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a confirmé que les renforts d’effectifs policiers seront maintenus dans la capitale bretonne, afin de lutter contre les débordements.

Bernard Cazeneuve a notamment évoqué l’arrivée « d’ici le 1er septembre » de 66 policiers et de 22 gendarmes dans le département d’Ille-et-Vilaine. « Pour maintenir l’ordre, il faut des moyens. Il n’y a pas de place pour les casseurs », a justifié le ministre. Samedi, le nouveau préfet de région avait déjà annoncé l’arrivée de renforts pour sécuriser le centre-ville de Rennes, théâtre de violents affrontements, notamment vendredi lors d’une manifestation sauvage.

>> A lire aussi: 1.300 interpellations depuis le début des manifestations

Très encadré, le rassemblement contre les violences policières prévu samedi n’a pas dégénéré « grâce au travail très efficace des forces de l’ordre » selon le ministre. Sept compagnies de CRS sont arrivées dans la capitale bretonne, mais on ignore combien de temps elles resteront. Interrogé à ce sujet, le ministre a botté en touche.

Le préfet Christophe Mirmand a également fait savoir que les commerçants victimes de dégradationsseraient soutenus financièrement par l’Etat, qui prendra en charge le montant des franchises. Une information confirmée par le ministre de l’Intérieur.