Algues vertes: L’affaire Morfoisse sera jugée en juillet

JUSTICE Le chauffeur était décédé au volant de son camion en juillet 2009 à Binic dans les Côtes d’Armor…

J.G.

— 

Des algues vertes échouées sur une plage de Saint-Michel-en-Grève en 2011.
Des algues vertes échouées sur une plage de Saint-Michel-en-Grève en 2011. — Le Saux Lionel / Sipa

L’affaire Morfoisse revient devant la justice. Le 22 juillet 2009, ce chauffeur de 48 ans était décédé au volant de son camion alors qu’il collectait des algues vertes à Binic dans les Côtes d’Armor. Près de sept ans après sa mort, ses proches espèrent toujours que l’accident de travail soit reconnu. L’affaire sera jugée devant le tribunal des affaires de sécurité sociale (Tass) de Saint-Brieuc.

En avril 2010, sa famille avait porté plainte contre X pour homicide involontaire. Transféré au pôle santé de Paris, le dossier est toujours en cours d’instruction. En octobre dernier, le parquet de Paris avait demandé un non-lieu dans cette affaire. Selon les experts, le décès du chauffeur ne serait pas imputable à une intoxication par hydrogène sulfuré, le gaz toxique émanant des algues vertes lorsqu’elles se décomposent.