Rennes: L’étudiant qui a perdu son œil porte plainte

LOI TRAVAIL Le jeune homme a été grièvement blessé en marge d’une manifestation le 28 avril…

J.G. avec AFP

— 

La passerelle où un étudiant a été grièvement blessé a été peinte en rouge le 1er mai 2016 à Rennes.
La passerelle où un étudiant a été grièvement blessé a été peinte en rouge le 1er mai 2016 à Rennes. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

L’étudiant de 20 ans grièvement blessé à l’œil par un projectile en marge d’une manifestation contre la loi travail à Rennes le 28 avril a porté plainte contre X pour « violence aggravée » à l’IGPN (Inspection générale de la police nationale). « Qui est l’auteur de cette agression, qui est responsable de ce processus ? Nous devons le savoir », explique dans un communiqué Bruno Martin, le père de l’étudiant. « Nous n’en sommes pas aux accusations sans preuve, ni ne voulons que notre fils le soit », ajoute-t-il.

>> A lire aussi : L'étudiant blessé à Rennes a perdu la vision totale d'un oeil

Etudiant de 20 ans en géographie à l’université de Rennes 2, son fils a perdu définitivement la vision de l’œil gauche après avoir été touché par un projectile, peu après une charge des forces de l’ordre contre plusieurs centaines de jeunes manifestants venus en découdre avec les policiers qui empêchaient l’accès à l’hyper centre de Rennes.

Le préfet chargé de faire la lumière sur cet accident

Le jeune homme, qui est sorti de l’hôpital mardi et qui « n’est pas un casseur » selon son père, « s’est trouvé dans un mouvement provoqué par la dispersion » d’une partie des manifestants. « Il a comme beaucoup cherché à sortir de ce mouvement et s’est positionné à la sortie du pont pour alerter ceux qui y étaient encore de dégager rapidement cet espace pour éviter le risque de piétinement des personnes. C’est à ce moment qu’il a reçu un projectile sans pouvoir en donner la provenance », écrit-il.

>> A lire aussi : Des politiques en campagne contre l'usage du flash-ball

Le parquet de Rennes a déjà confié une enquête à l’IGPN le 29 avril pour déterminer les circonstances des blessures de l’étudiant. Bruno Martin affirme par ailleurs avoir été reçu lundi par le préfet d’Ille-et-Vilaine qui a été « chargé » par le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve « de nous faire savoir que toute la lumière sera faite sur cet accident, quelles que soient ses conclusions ». « Nous espérons que l’enquête permettra de déterminer objectivement l’origine de cette terrible blessure », ajoute-t-il.