Rennes: Une nounou jugée six ans après la mort d’un nourrisson

JUSTICE Le drame s’était déroulé en 2010 à Bruz…

C.A.

— 

Illustration du tribunal de grande instance de Rennes, au sein de la Cité judiciaire.
Illustration du tribunal de grande instance de Rennes, au sein de la Cité judiciaire. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Les faits remontent au 1er avril 2010. Dans un immeuble de Bruz, près de Rennes, une nounou monte en trombe chez les parents de l’enfant qu’elle garde, qui habitent juste au dessus. Le bébé dans les bras, la jeune femme, âgée à l’époque de 23 ans, explique que l’enfant a fait un malaise. Alertés, les pompiers ne pourront jamais réanimer le petit garçon de huit mois, qui décédera dans l’ambulance.

La justice « atrocement lente »

L’autopsie contredira l’assistante maternelle et révélera une fracture du crâne à l’origine de la mort du nourrisson. Alors qu’elle avait un temps nié toute implication, la jeune femme va finalement avouer devant les gendarmes.

Six ans après ce terrible drame, la nounou est jugée pour non-assistance à personne en danger devant le tribunal correctionnel de Rennes ce lundi. Pourquoi une procédure aussi longue ? « Tout simplement parce que la justice de ce pays est atrocement lente », répond l’avocat de la famille du nourrisson, qui redoute ce procès.

Elle était tombée avec l’enfant

Lors des auditions, la jeune femme née dans le Nord avait expliqué avoir chuté alors qu’elle avait l’enfant dans les bras. Le petit garçon avait vu sa tête heurter le bord du lit. Prise de panique, elle n’avait pas osé dire la vérité. Six ans après les faits, le tribunal correctionnel va devoir se replonger dans ce terrible fait divers.