Rennes: Un accord trouvé pour l’occupation de la salle de la Cité

LOI TRAVAIL Une convention a été signée ce mercredi matin entre la ville et le syndicat Solidaires…

Jérôme Gicquel

— 

La salle de la Cité est occupée depuis dimanche par des opposants à la loi Travail.
La salle de la Cité est occupée depuis dimanche par des opposants à la loi Travail. — J. Gicquel / APEI / 20 Minutes

Les opposants à la loi Travail qui occupent la salle de la Cité depuis dimanche à Rennes vont pouvoir conserver leur QG pendant une semaine. Une convention de mise à disposition des lieux a en effet été signée ce mercredi matin par la ville et le syndicat Solidaires, qui se porte garant pour les manifestants.

« Cette convention porte sur une durée de sept jours », indique la municipalité, précisant que « les signataires se sont engagés à un strict respect du règlement intérieur de la salle, pour assurer la sécurité des participants et du bâtiment, et aussi la tranquillité publique pour le quartier ».

Les occupants veulent en faire « un espace de convergence des luttes »

Après avoir demandé au préfet l’évacuation des lieux dimanche soir, la maire de Rennes Nathalie Appéré avait joué la carte de l’apaisement mardi en proposant un contrat aux occupants de la salle de la Cité, rebaptisée pour l’occasion maison du peuple. Le déploiement de plusieurs dizaines de gendarmes mobiles mardi matin vers 9h autour des lieux laissait pourtant penser que l’évacuation du bâtiment aurait lieu dans la journée. « Nous avions des craintes que certains manifestants radicaux s’en prennent à l’hyper-centre et notamment à la mairie », a justifié le préfet Patrick Strzoda.

Pendant une semaine, les opposants à la loi Travail vont donc pouvoir bénéficier « d’un espace de convergence des luttes » comme ils le réclamaient. « Il est indispensable de pouvoir bénéficier d’un tel lieu pour pouvoir se rencontrer et s’organiser contre cette loi Travail (…). C’est un lieu de discussion et de lutte ouvert à tous », ont indiqué les occupants dans une vidéo mise en ligne mardi en fin d’après-midi.