Loi travail: L'IGPN saisie après la grave blessure à l’œil d'un étudiant à Rennes

MANIFESTATION Le jeune homme a été hospitalisé jeudi...

C.A. avec AFP

— 

L'accident a eu lieu au moment où la police a chargé les manifestants.
L'accident a eu lieu au moment où la police a chargé les manifestants. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Au lendemain de la manifestation qui a vuun étudiant de 20 ans être grièvement blessé à un œil, le procureur de la République de Rennes Nicolas Jacquet a confié une enquête à l’IGPN. La police des polices devra déterminer les circonstances des blessures de l’étudiant, gravement blessé en marge de la manifestation contre la loi Travail.

Une expertise ce vendredi

Une expertise par un médecin légiste, prévue ce vendredi après-midi, doit déterminer la gravité de la blessure et de leurs conséquences sur sa vision.

L’incident s’est déroulé alors qu’une partie du cortège se trouvait à l’entrée de la rue Jean-Jaurès, barrée par les forces de l’ordre. D’autres policiers ont alors chargé la partie la plus avancée du cortège, où des manifestants dépavaient la chaussée.

Une partie des manifestants a alors fui par les quais, avant de traverser la Vilaine par une petite passerelle. C’est à ce moment-là que l’étudiant aurait reçu un tir de lanceur de balles de défense, petit frère du Flash-Ball.

« Il a perdu l’usage de son œil »

« C’est un gamin de 20 ans et il va peut-être finir sa vie borgne. Ça n’arrêtait pas de saigner. Il va peut-être perdre son œil », confiait jeudi Hugo Poidevin, membre de l’équipe médicale des manifestants et organisateur du mouvement étudiant. La préfecture évoquait jeudi une blessure « par un projectile ».

Selon la porte-parole de l’Université Rennes 2, le père de l’étudiant blessé aurait confié « qu’il y avait très peu de chance hier [lors de son opération] de sauver son œil et ils n’y sont pas parvenus ». « Il a perdu l’usage de son œil », a-t-elle dit.

La préfecture a fait état de 22 personnes interpellées jeudi en marge de la manifestation. Neuf policiers ont été blessés légèrement. Côté manifestants, on déplorait « 38 blessés dont dix graves ».